Un dimanche au musée de l’Accademia

accademia venise

Saviez-vous que chaque premier dimanche du mois, les musées nationaux italiens s’ouvrent gratuitement au public ? Du château Saint Ange à Rome, à la Certosa di San Martino à Naples en passant par l’Accademia de Venise, c’est une multitude de lieux à visiter sans payer un centime.

L’article est illustré de photos prises dans le Musée de l’Accademia à Venise mais aussi des tweets que je me suis amusée à poster pendant ma visite.

Un dimanche à Venise

Pour mon premier dimanche d’octobre à Venise, j’étais occupée à repasser mentalement ma liste des priorités. Plafonds à repeindre ? Ok. Remise à neuf et nettoyage approfondi de la chambre ? Ok. Achat de couvertures ? C’est bon. Nettoyage de la cuisine ? Oui. Achat de cahiers pour la rentrée ? C’est bon. Mon appart ressemble encore à un vaste chantier, mais à moins de trouver un camion pour me rendre à l’Ikea de Padoue, je ne peux rien faire. Je crois que j’ai ma journée de libre !

 

Réflexe à adopter si vous vivez en Italie ou si vous y voyagez, le premier dimanche du mois, aller fouiner sur le site du Ministère de la Culture… On y trouve une fantastique liste de tous les sites ouverts gratuitement, classés par région. Oui, le site des beni culturali, comme on les appelle, semble sorti des années 90. Mais il n’en contient pas moins de précieuses indications ! Cliquez sur la région que vous souhaitez visiter, et la liste des lieux s’affiche sous vos yeux.

Je vous facilite le job, regardez : pour la Vénétie, c’est par là, pour le Latium, suivez le parapluie bleu, pour la Toscane, ça se passe ici. De plus, sur ce merveilleux site, vous pourrez consulter l’intégralité des horaires et des jours d’ouverture des musées nationaux italiens. Fantastico !

Petite histoire de l’Accademia à Venise

Si vous traversez le Grand Canal sur le Ponte dell’Accademia, en admirant la vue qui s’ouvre sur la Chiesa di San Giorgio, vous ne pourrez pas la manquer. L’élégant bâtiment qui abrite aujourd’hui la Galleria dell’Accademia se dresse au pied du pont en bois du même nom. Quand vous vous perdrez* à Venise, vous verrez sûrement des panneaux jaunes qui l’indiquent : All’Accademia. Suivez-les.

*oui, parce qu’à Venise, on ne se promène pas, on se perd.

Avant d’entrer dans le musée, intéressons-nous à l’histoire du bâtiment qui l’abrite aujourd’hui. Il s’agit en réalité de l’ancienne Scuola Grande della Carità, instituée en 1260.

Toute cette grandiloquence, pour une simple école ? Les enfants vénitien étaient bien chanceux !

Oui, Scuola veut dire école. Comme moi, vous avez peut-être bien appris votre leçon d’italien. Sauf qu’à Venise, les Scuole ou Schole en dialecte ont une autre fonction et surtout une autre histoire.

Nées autour du XIe siècle, elles étaient des confréries de laïcs regroupées autour d’un Saint Protecteur. Les plus riches citoyens adhéraient aux Scuole Grandi, qui sont au nombre de neuf. Celles-ci se dédiaient, par l’intermédiaire de leurs riches mécènes, à la charité et à la protection des plus pauvres.

Anecdote : c’est la dissolution d’un ordre de moines chrétiens extrémistes qui s’adonnaient à la flagellation qui a donné naissance aux premières organisations appelées Scuole.

 

Progressivement, les Scuole Grandi commissionnent des travaux aux architectes et aux artistes les plus marquants de leur temps, pour démontrer leur puissance et leur richesse. Je ne suis pas une spécialiste du sujet, mais il faut retenir de ces lieux qu’ils participaient à la vie de Venise et avaient aussi un pouvoir décisionnel dans les activités de la République Vénitienne. Surtout, aujourd’hui, il en reste des édifices splendides et d’une richesse architecturale et artistique à couper le souffle.

Sources : Wikipedia en Italien, et l’excellent livre Venise, 30 itinéraires à la découverte de la ville de Paolo Giordani.

Dans la Galleria dell’Accademia

La visite commence au rez-de-chaussée. Dès le début, préparez-vous à en prendre plein la vue. Les maîtres vénitiens sont là, les tableaux sont immenses, les styles et les époques variés. Sans s’ennuyer, on passe d’un Tiepolo à une sculpture du lion de Saint Marc, en admirant par les fenêtre le cloître central du musée.

accademia venise

Mais le meilleur se trouve à l’étage, aussi appelé Piano Nobile en italien, c’est-à-dire étage noble. Vous allez très vite comprendre l’appellation.

A l’étage du musée de l’Accademia

On repasse par le hall d’entrée avant de monter l’escalier monumental de marbre. Amoureux de jolis sols, vous adorerez les compositions en trompe-l’oeil des paliers (cf. la photo du titre de l’article). Mais n’en oubliez pas pour autant de lever le nez en l’air : vous voilà sous une voute ornée de milliers de visages angéliques et décorée de plus d’or que vous n’en n’avez jamais vu. Je repense avec dépit au plafond de ma chambre tout juste repeint.

Cette vaste première salle, qui servait de salle de conseil aux membres de la Scuola, présente aujourd’hui les oeuvres médiévales. Triptyques religieux, représentations du Christ où l’or du plafond se répercute dans l’auréole dorée des Saints…

accademia venise

Le musée est immense, et conserve une collection vraiment impressionnante. Selon votre intérêt pour les différentes salles, il vaut mieux prévoir au moins deux à trois heures de temps pour réellement apprécier la visite.

Après le moyen-âge, on passe à la Renaissance : le paysage entre dans les tableaux, les toiles s’agrandissent. Les sujets religieux intègrent la perspective, mais continuent à représenter des Jésus sous les traits d’un enfant moche.

 

A l’université, lors d’un cours sur les représentations de la jeunesse dans l’histoire de l’art, je me rappelle l’explication d’un professeur. Selon sa théorie, la mortalité infantile rend l’enfant peu intéressant pour les adultes de l’époque. Ne sachant pas si les petites créatures sont destinées à vivre ou à mourir, on leur accorde une place moindre dans les représentations. C’est pourquoi, quand il s’agit de représenter Jésus, les peintres manquent d’expérience et d’observation. Voilà pourquoi, selon ce prof, il est toujours laid et mal proportionné.

Je vous laisse appliquer cette théorie à la tendance de la photo de bébé moche sur facebook.

Les plus belles salles du musée de l’Accademia

Mais malgré la somptuosité de tout ce que j’ai pu voir jusqu’ici, mes salles préférées se cachent encore un peu plus loin.

Il y a la salle dans une ancienne chapelle, où l’on peut voir des toiles de Jérôme Bosh et de fascinantes explications sur sa représentation d’une martyre barbue crucifiée.

dsc07113

Il y a ensuite la salle des toiles vénitiennes, où se trouvent de gigantesques et très détaillées peintures d’une Venise du passé. Ce qui est amusant, c’est que la ville a relativement peu changé. On reconnaît en fait très bien la silhouette flanquée de cheminées de larges cheminées des maisons vénitiennes. Ce qui étonne, dans ces salles, c’est plutôt la profusion des personnages, leurs habits d’époque, les singes qui accompagnent les marchands ottomans… on découvre également le pont du Rialto en travaux, dans une version encore en bois…

musée de l'accademia

Une scène de baptême. Les ponts et les maisons n’ont pas changé.

 

La visite se termine par un bref passage par le rez-de-chaussée où sont présentées des sculptures et des marbres.

Si vous visitez Venise, je vous recommande bien évidemment d’en profiter pour visiter ce musée qui figure parmi les plus intéressants que j’ai pu visiter.

Informations pratiques pour visiter le musée de l’Accademia à Venise

Où : au pied du pont de l’Accademia.

Quand : le lundi de 08h15 à 14h et du mardi au dimanche de 08h15 à 19h15

Combien : 12€ plein tarif, 6€ réduit, gratuit le premier dimanche du mois

Site internet du musée : http://www.gallerieaccademia.org/

Bon plan : passer la soirée au musée ? Tous les mardis la galerie reste ouverte jusqu’à 22h15. A partir de 18h15, le billet d’entrée ne coûte plus que 3€, 2€ réduit.  Attention : seul le rez-de-chaussée est accessible (donc pas les plus belles salles).

Alors surveillez bien le calendrier et prévoyez votre visite le premier dimanche du mois !

 

4 Comments on "Un dimanche au musée de l’Accademia"

  1. Bon je ne prendrais pas pour moi le « les gens qui postent des photos de leur enfant moche sur FB n’ont rien inventé », hein … je vais même dire je ne sais pas de quoi tu parles !!
    PLus sérieusement, c’est une super visite. c’est vraiment le gros regret de notre passage à Venise puisque nous ne sommes restés sur 2 jours, je ne nous voyais pas nous enfermer une demi journée (ni même 2h) dans un musée. On a juste fait le Palazzo Mocenigo puisque c’est présenté comme le musée des costumes donc ça faisait envie à ma fille… mais finalement j’ai trouvé ça assez décevant. Par contre l’Histoire des parfums qui y est présentée est intéressante… le moins : je supporte pas le parfum, ça me donne mal à la tête, et ma fille a voulu renifler toutes les fioles du musée !!
    Mitchka Articles récents…Silent Sunday #13My Profile

  2. Bonjour Lucie
    Très intéressant ton blog, je suis marié depuis 37 ans à une Friulane et depuis 37 ans je suis amoureux de l’Italie. Venise je m’y perd une à deux fois par an. Nous habitons un petit village Flaibano a 110 km de Venise 5 semaines dans l’année et bientôt en retraite j’espere y habiter 07 mois par an. Viens visiter Trieste, Udine, la route du vin au dessus de Udine, Tarvisio, les Dolomites bref vive le Friul. Fan du Caravage j’arpente les musée ou églises de Rome, ha la magie de cette ville. La Toscane magnifique. Je prépare avec mon épouse un périple de 07 mois pour visiter les différentes régions Italienne, ton blog et ses archives vont m’être très utiles. Nous ferons un petit coucou à Venise au mois d’Avril je serai très honorés avec mon épouse de te saluer sur place si tu as 05 minutes dans ton emploie du temps pour boire un café. Continue à nous faire rêver de ce très beau pays, ton blog est d’utilité publique. Cordialement. Sergio et Marinette

    • Merci Sergio pour ce commentaire élogieux qui me fait grand plaisir. Je ne manquerais pas de visiter le Frioul à l’occasion, j’ai une colocataire frioulane ! Hâte de découvrir aussi les alentours de la belle Venise.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge