Une rando à Ischia : le Mont Epomeo

Si vous êtes français, vous connaissez forcément Capri (c’est fini). Si vous y êtes déjà allés, vous aurez remarqué que bien d’autres touristes français et du monde entier se sont donnés le mot pour visiter l’île le même jour que vous. Du coup, oui, c’est magnifique, mais il y a toujours un bout de bob ou une tong disgracieuse sur les photos. Les autres, cet enfer. A Naples, vous avez dû réserver le bateau la veille tant l’affluence est importante. Vous avez peut-être même laissé tomber la visite faute de billets disponibles pour embarquer sur le traghetto.

Mais avez vous déjà seulement entendu parler d’Ischia ?

Si vous êtes allemand, c’est possible. Sinon, la grande majorité des français ignorent complètement les autres îles de la baie de Naples, comme Ischia. Du coup, moins de touristes, moins de monde sur le bateau, plus de place sur la plage pour admirer le ciel et la mer transparente. Je le sais, j’ai passé six semaines sur l’île l’été dernier, comme jeune fille au pair dans une famille italienne.

Les beaux jours sont de retour, il est temps de lancer ma série d’articles sur les secrets de l’île volcanique ! C’est parti pour une rando d’un peu plus de deux heures, vous venez ?

Rando à Ischia : le Monte Epomeo

rando à ischia

La vue depuis le balcon de ma chambre.

Quand on arrive aux abords d’Ischia c’est déjà lui qu’on devine, le Monte Epomeo qui culmine à 789 mètres au dessus de la mer. Souvent entouré de brumes le matin, teinté de rose le soir, l’ex-volcan (sa dernière éruption date de 1302) m’a fasciné dès mon arrivée sur l’île. En ouvrant les volets chaque matin, c’est vers lui que se dirigeait mon regard. Alors en plein mois de juillet caniculaire, j’ai pris ma décision et j’ai mis mon réveil à l’aube pour partir à l’ascension du Mont.

Sur l’île, une série de bus circulent à horaires réguliers et permettent de se déplacer sans voiture. Partie de Forio, j’ai donc pris la ligne qui fait le tour de l’île pour m’arrêter dans le petit village de Serrara Fontana. Avant de me précipiter vers le départ du sentier, je m’arrête le temps d’un café. La vue est à couper le souffle. Une vieille dame à qui je raconte mon projet se remémore ses souvenirs de jeunesse : le 15 août, après les foins, les jeunes de Serrara Fontana montaient passer la nuit sur l’Epomeo. Les yeux de la dame brillent encore quand elle me raconte le lever de soleil et l’aube vus depuis le perchoir du sommet. Je regrette déjà de ne pas avoir pris mon duvet.

rando à ischia

La vue depuis le petit café de Serrara Fontana sur le village de San Angelo

Ma vieille dame m’indique le chemin, du reste facile à trouver, vers le début de la rando. Si vous n’aimez pas parler aux habitants, ouvrez les yeux et suivez les panneaux, le Mont est très bien indiqué.

Une fois que vous avez trouvé les fameux panneaux, c’est parti pour la grimpette ! La pente est parfois raide mais vous n’êtes pas bien loin du sommet, vos efforts seront vite récompensés. A la sortie du village, l’asphalte disparaît et le sentier traverse la forêt. Profitez de la fraîcheur du sous bois, ça ne va pas durer… On continue a monter et soudain la forêt s’arrête pour laisser place à une pierre blanche et poussiéreuse, dans laquelle un sillon a été creusé. Vous êtes sur la coulée de lave blanche, résultat de la dernière éruption du volcan (en 1302, si vous avez suivi). Dans ses anciennes colères, le volcan pouvait cracher des pierres à la volée, ce qui a donné le « champignon » de Lacco Ameno, un petit promontoire de lave ou l’on peut se baigner.

rando à ischia monte epomeo rando à ischia

Une fois sur la lave blanche, vous êtes presque au bout de vos peines. Suivez le sillon vers le sommet et gagnez la plus belle vue sur l’île d’Ischia mais aussi sur Capri et les autres îles. Juste avant d’arriver au sommet, sur la droite, vous trouverez une étrange église incrustée dans la lave, une curiosité pas toujours ouverte au public.

Une fois au sommet, après avoir passé un temps indéfini à rêver en remplissant vos yeux de bleu, vous pouvez descendre sur la gauche pour découvrir un autre point de vue majestueux. Il vous faudra traverser un restaurant installé sur la crête de la montagne, probablement un témoignage des abus sur les permis de construire en Italie. Le lieu en reste chargé d’une atmosphère surréaliste avec ses têtes de sanglier et ses tables à pic sur le vide. Je ne l’ai pas testé mais le menu semblait faire honneur aux traditions de l’île (lapin à l’ischitane).

rando a ischia rando a ischia rando a ischia rando a ischia

C’est le moment de faire demi tour pour redescendre vers Serrara Fontana, où vous retrouverez le monde tel que vous l’avez laissé. Pourtant, vous vous sentez différents, gonflé d’un air magique, abreuvé d’azur.

Itinéraire bonus

Si vous êtes un bon marcheur et que vous avez trouvé la balade trop courte, je vous propose un itinéraire bis pour les infatigables qui n’ont pas peur de se retrouver recouverts de poussière de la tête aux pieds.

De retour à Serrara Fontana, je remarque d’autres panneaux marrons (ceux qui indiquent les chemins piétons) qui pointent vers San Angelo, l’un des plus beaux villages de l’île d’Ischia, où les voitures sont interdites. Et si je descendais à pieds ? Le temps de formuler l’idée j’étais déjà en marche sur le sentier. D’abord goudronné, la route devient très vite sauvage et traverse des zones composées d’une sorte de poussière de lave jaune, dans laquelle mes chaussures s’enfoncent en produisant des volutes de fumée. Il n’y a personne d’autre que moi, normal le soleil est maintenant au zénith et l’atmosphère en feu. Un 4×4 croise ma route et soulève une telle fumée que je me retrouve entièrement jaune, à l’exception des ronds de mes lunettes de soleil.

Au bout d’une petite heure de marche (environ), je commence à me rapprocher de la mer, et voilà que j’arrive complètement par hasard sur l’une des plages les plus célèbres d’Ischia, la spiaggia dei Maronti. Sur cette plage, surgissent des fumerolles volcaniques à une telle température que certains baigneurs y font cuire leurs pâtes ! Le sable y est bouillant, on s’y jette à l’eau pour ne plus en sortir.

rando à ischia rando à ischia rando à ischia rando à ischia

 

Toutes les infos pratiques :

Se rendre à Ischia

Des traghetti ou des aliscafi connectent Ischia et Naples tous les jours, de 6h à 22h environ pendant la haute saison. Les horaires changent régulièrement, renseignez-vous avant de partir. Le traghetto coûte moins cher mais il est plus lent.

Pour Naples, un aéroport international dessert la ville.

Sur l’île :

A votre arrivée (qui peut varier selon l’horaire ou le moyen de transport choisi), demandez l’arrêt de bus et prenez l’une des lignes qui desservent Serrara Fontana. Le billet coûte environ 1,50.

Matériel de rando

En été, il est absolument indispensable de prévoir BEAUCOUP d’eau. 1,5 par personne me semble un minimum pour une journée. Vous pourrez racheter de l’eau dans les villages et les plages disposent généralement d’un bar mais j’ai frôlé l’insolation plusieurs fois donc je sais que la canicule ne plaisante pas.

De bonnes chaussures fermées, de la crème, des lunettes de soleil et un chapeau ne seront pas de trop.

Vous pourrez trouver différents points d’info où des cartes et des brochures vous seront distribués. A Forio, sur le port en entrant dans la ville, un point d’info de rue est à la disposition des touristes. Cependant, pour monter à l’Epomeo, vous ne risquez vraiment pas de vous perdre puisque le sentier est indiqué par des panneaux et un balisage.

Si les vacances à Ischia vous tentent, vous pouvez lire mon guide pas cher de l’île, qui vous explique comment y partir sans avoir le portefeuille de Manu Chao :

ischia pas cher

Enregistrer

14 Comments on "Une rando à Ischia : le Mont Epomeo"

  1. Ça fait trop rêver surtout à cet instant précis ou je suis sur un parking devant un magasin de pêche dans la zone commerciale de Glasgow à attendre que mon mari ait dépensé un loyer. Bref, super article : Ischia ça m’a toujours fait rêver et maintenant encore plus !

  2. Tu as eu une sacrée vue :)!

  3. Je n’imaginais pas Ischia sous cet angle !
    En randonnée, ça donne une toute autre dimension !
    Island Touch Articles récents…Cala Fonte, Ponza, Italie – EUROPEMy Profile

  4. Bonjour,
    Mon conjoint et moi cherchons une destination pour notre semaine d’août (et oui 1 seule semaine de congé par an, donc on ne veut pas se tromper). Nous cherchons a allier la mer et la montagne (enfin montagne tout est relatif) pour faire 1 jour Rando & 1 jour repos. Cette île propose t’elle beaucoup de possibilité de rando (hors villes et villages) ? Y’a t’il des plages accessibles (nous on marche sans problème) et surtout pas bondée car on aime le calme. Tout ce que je lis dit que cette île est sur peuplée et qu’il n’y a rien à voir ni à faire. Merci d’avance pour vos conseils.

    • Bonjour Peggy,

      Merci pour votre commentaire. Ischia est une île vraiment superbe, mais effectivement, en août, il y a du monde. J’y étais jusqu’à fin juillet seulement mais tout le monde sur place m’a assuré qu’en août, c’est le boom avec tous les napolitains qui viennent pour le mois.
      Cependant, il y a beaucoup de plages et certaines sont moins fréquentées (ex. i Marronti ou San Francesco)
      Je n’ai pas eu la sensation d’étouffer pendant les six semaines que j’y ai passées : du monde, oui, mais pas à outrance.
      Au niveau des randonnées, les sentiers sont nombreux sur le volcan Epomeo, vous pouvez contacter l’ENIT pour plus d’infos (c’est l’office de tourisme italien, ils ont des bureaux à Paris et parlent français, écrivez leur 🙂 )
      Donc pour résumer : l’île est surpeuplée en août, oui. Par contre, il y a un monde a découvrir et c’est un univers splendide et merveilleux.
      Vous pouvez lire mon petit guide « ischia low cost » pour plus d’infos : http://occhiodilucie.com/ischia-pas-cher/
      Si vous décidez d’y aller faites moi un petit commentaire pour me raconter ! Bonnes vacances !
      L’occhio di Lucie Articles récents…Rome : le guide du touristeMy Profile

  5. Bonjour,

    Pour la randonnée:
    – combien de temps mets le bus entre Fornio et Serrara Fontana ? Y’en a t’il fréquemment ?
    – combien de temps pour monter et redescendre ensuite, grosso modo ?

    Mile merci pour ce super blog!!

    • Ciao again !
      Les bus passent régulièrement, je ne me souviens plus à quelle fréquence mais les horaires sont dispo sur l’île. Le bus doit mettre moins de 30 minutes, mais les paysages sont tellement merveilleux que tu vas perdre la notion du temps ! Après, la rando est assez brève, je dirais une heure trente en la jouant vraiment tranquille, pour arriver au sommet. Une fois en haut, il est difficile de ne pas s’éterniser pour admirer la vue sur la mer 🙂
      Tu veux tenter l’excursion sur la journée ? Si c’est pour ça, je pense que c’est tout à fait jouable en partant tôt de Naples et en prenant l’un des derniers bateaux.

  6. J’allais complètement passer à côté de cette île heureusement que je suis tombé sur votre experience sur l’ile! Ca a l’air tout simplement magique je pars fin juillet direction Naples et j’ai bien l’intention de faire un passage a Ischia!

  7. Billet pris et hôtel réservé pour Ischia pour début septembre ! J’ai bien noté la randonnée et les conseils sur les plages. J’ai lu aussi ton guide low-cost qui me sera utile pour les termes et le transport.
    Je me demandais si tu avais des bonnes adresses pour manger, boire un verre ou une glace ?
    J’ai hâte de ces 4 jours sur l’île.

    • Salut Salomé! Super tu vas te régaler ischia est une petite merveille!! Pour les adresses ça dépend un peu où tu loges, je dirais que forio est la plus « authentique » des villes de l’île. Tu peux aussi trouver des tables sympas dans les villages, surtout en t’éloignant des côtes. Malheureusement je ne me rappelle plus des adresses… Pour les glaces il y a plein de bons endroits sur l’île, tu peux regarder mon petit guide pour reconnaître à l’oeil un bon glacier
      Bon séjour!!

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge