Recette d’automne : les gnocchis de courge

Quand on vous dit gnocchi, vous pensez à un sachet de supermarché contenant des éléments en forme de petites boules, que l’on fait revenir à la poêle quand on a pas le temps de cuisiner ? Vous vous demandez quel est l’intérêt de cette nourriture qui remplit peut-être son job, vous alimenter, sans pour autant vous faire plaisir ? Eh bien, les gnocchi, en fait, c’est pas ça du tout. C’est beaucoup plus que ça.Voici un exemple très simple pour comprendre la différence :

 

recette gnocchis

A gauche, des « gnocchis » industriels qui n’ont pas vraiment de goût.

A droite, les gnocchi maison à base de pomme de terre et de courge que je me propose de vous apprendre à cuisiner. Des ingrédients simples, un peu de temps libre, et vous aussi, vous pouvez le faire.

1- La petite histoire des gnocchi

Ils sont italiens, on peut dire qu’ils sont nés en Lombardie mais ils sont une grande famille les gnocchi, on les retrouve dans toute la péninsule préparés selon différentes recettes, ou avec différentes farines.
Traditionnellement, ils sont mangés le jeudi à Rome (le jeudi, c’est gnocchi), gratinés avec de la mozzarella di buffala dans la région de Naples, à Gênes dans un bel habit vert pesto, un peu partout en sauce tomate ou au beurre et à la sauge (un délice).

C’est l’un des plats les plus répandus en Italie, et si sa préparation demande un peu de temps, la recette n’a rien de compliqué.

2- Préparer le terrain : les ingrédients

Pour cette recette je vous propose une variante d’automne : les gnocchi di zucca, c’est à dire à la courge.

Il vous faut :

– un beau morceau de courge, de la variété de votre choix
– 1 kg de pommes de terres
– 1 kg de farine
(attention on n’utilisera pas tout mais il faut prévoir beaucoup de farine pour garnir plans de travail et plats)
– 1 oeuf
– Du gros sel

C’est tout.

3- Passez à l’action !

On prend les patates, on leur fait une croix au couteau sur le dos (ce sera plus facile à éplucher ensuite !) et on les mets à bouillir dans une casserole, ou une cocotte minute si on a. N’oubliez pas de saler l’eau avec le gros sel !

recette gnocchis courge

purée gnocchi
Pendant ce temps la courge est nettoyée, coupée en morceaux et part se dorer la pilule sur une plaque de cuisson dans le four. (180°)

Le but ? Que tout ce beau monde devienne tendre et mou, prêt à se transformer en d’adorables gnocchi. Le temps de cuisson est donc variable, à vous de vérifier régulièrement la cuisson.

Une fois les ingrédients prêts, attendez un peu que ça refroidisse pour ne pas vous bruler et passez à l’épluchage. Les morceaux de patate et de courge peuvent être passés à la moulinette ou travaillés à la main pour former une purée.

Quand la purée est prête, mélangez y l’œuf à la fourchette avant de verser 300g de farine que vous incorporerez en travaillant la pâte à la main. Au début, ça va coller, puis progressivement la pâte va devenir lisse et élastique et ne collera plus. S’il le faut, n’hésitez pas à rajouter de la farine jusqu’à obtenir la texture lisse et non collante.

gif recettes gnocchis

Courage, vous y êtes presque !  

Maintenant, on va couper de petits morceaux de pâte pour former des colombins. Répandez un max de farine sur votre plan de travail pour éviter que ça accroche, et roulez !

comment faire des gnocchis

A partir de ces colombins, à l’aide d’un ciseau ou d’un couteau, on va tailler de petits morceaux : ils sont là, ce sont les gnocchi ! Quelle émotion !

En attendant de les cuire, on les positionne sur un plat ou une assiette préalablement fariné, en évitant de les empiler. Si vraiment vous devez, par manque de place ou de vaisselle, versez une nouvelle couche de farine par dessus pour éviter que vos bébés s’agglutinent entre eux, ce serait dommage !

recette gnocchis

Dernière étape avant la régalade : faire bouillir un grand volume d’eau (avec du gros sel, bien sûr) dans lequel on plonge tous les gnocchi quand elle chaude bouillante.

Attention, pas besoin de passoire, mais d’une écumoire, pour aller à la pêche au gnocchi : quand ils sont cuits, ils se mettent à flotter… attrapez les !

4- On se régale avec les gnocchis de courge <3

Voilà, votre création est là, prête à épater vos papilles et celles de vos amis. Pour sublimer les gnocchi di zucca, on peut opter pour la simplicité et les manger au beurre et à la sauge, avec un filet d’huile d’olive et du parmesan, ou opter pour une simple sauce tomate au basilic.

gnocchis de courge

C’est fini ! Alors, vous êtes toujours fâchés avec les gnocchi ? 

 

8 Comments on "Recette d’automne : les gnocchis de courge"

  1. Tu me donnes envie d'en faire..

  2. oh merci de rendre justice aux gnocchi
    mais ma nonna serait pas contente : où sont les stries de la fourchette?
    (mais miam quand même)

  3. A une époque j’en faisais tout le temps des gnocchi … tellement rien à voir avec les gnocchi de surpermarché… je ne connaissais pas à la courge…mais vu l’attraction de mon mari et mes enfants pour les légumes, je pense que je vais vite prendre un « c’est toi la courge » si je le propose 🙂
    Mitchka Articles récents…Panoracha d’étéMy Profile

  4. Hmmm !! Cela donne envie d’essayer, surtout pour moi qui n’aime pas le goût ni la texture de la pomme de terre, mais qui adore la courge !! Penses-tu (pardonne-moi le sacrilège et et le crime de lèse-majesté que cela serait ^^) que l’on puisse remplacer les patates par de la châtaigne ?

    • Haha contente de voir que ça tinspire 🙂 je ne sais pas si la châtaigne fonctionnerait car la patate, grâce à l’amidon, permet aux gnocchi d’avoir de la tenue. Je ne sais pas si la châtaigne a les mêmes propriétés (mais niveau goût ça doit être top!) si tu essaie racontes moi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge