La recette des Esse Buranei

recette des esse buranei

Ils ont été mon obsession du mois de décembre.

Juste avant le début du mois, je suis tombée, à la librairie de la Querini (un musée-bibliothèque de Venise), sur ce livre :

 


Coup de cœur, paf, je l’achète. Puis je réalise que toutes les recettes ou presque impliquent d’avoir du poisson, du temps de préparation, et du temps pour inviter des amis à manger. Trois choses dont je manque cruellement.

L’unique recette accessible pour moi pour le moment : celle des S de Burano, ou esse buranei en langue locale.

Des biscuits secs au beurre, beaucoup de beurre.

Je me suis mise aux fourneaux avec ma copine Carmen une première fois. Échec total. Le sucre roux n’est apparemment pas du tout adapté à la pâte des buranei.

On n’arrivait même pas à faire des S alors on a testé plein de formes, c’était n’importe quoi.

Deuxième tentative un soir de décembre particulièrement glacial, au sucre blanc cette fois.

Pas mal. Mais mon four me trahit et mes biscuits sont durs (il a deux fonctions : allumé ou éteint, pas idéal pour gérer la cuisson).

Retour en France pour les vacances. Le four de ma mère, c’est comme une Ferrari après une vie à rouler en Twingo. Le luxe. Exactitude de la température, minuteur, chaleur tournante.

J’ai passé les trois premiers jours des vacances, de la farine jusqu’au coudes, à améliorer ma recette des Buranei.

Et maintenant, lecteur, lectrice, je te livre le résultat de ces jours passés dans l’odeur du beurre qui se mêle au sucre.

La recette des Esse Buranei

Tout d’abord, munis-toi de ces ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 6 jaunes d’œuf
  • 200 g de beurre mou (sors-le du frigo à l’avance)
  • 250 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • Au choix : un bouchon de rhum, une cuillère à soupe de Fleur d’oranger, le zeste d’un citron bio ou non-traité

On commence avec les œufs : sépare les blancs des jaunes. Ça fait beaucoup de blancs gaspillés, mais tu peux toujours faire des meringues.

Ajoute le sucre blanc et le sucre vanillé dans ton saladier, mélange bien.

Coupe ton beurre en petits dés, ajoute-le au saladier, mélange.

C’est le moment que je préfère : balance tes 500g de farine, pose ton fouet, remonte tes manches, et viens pétrir ta pâte à la main. Le beurre est souple, les grumeaux disparaissent petit à petit, et tes mains deviennent plus douces que du velours. N’oublie pas : c’est le moment d’ajouter l’arôme de ton choix (j’ai un faible pour le rhum), et la pincée de sel.

 

 

 

 

Au bout d’un moment, tu devrais réussir à former une boule.

Recouvre ton saladier d’un torchon (pas la peine d’utiliser un film plastique polluant), si c’est l’hiver, pose le sur le balcon pour 30 minutes, si c’est l’été, mieux vaut recourir au frigo.

Quand ta pâte s’est bien reposée, on passe à la confection des jolis S !

Pourquoi des S ? Ces biscuits portent en effet le nom de Esse Buranei, ce qui signifie « Les S de Burano ». Si je ne connais pas la raison réelle de cette forme, j’aime bien me dire qu’elle imite les courbes du Grand Canal de Venise. On trouve aussi les biscuits sous la forme d’anneaux, mais je m’en suis tenue aux S.

recette des buranei

Pour ce qui est des expérimentations formelles, j’ai testé quelques lettres pour servir la fierté locale et créer le nom de ma ville natale : SETE <3

Pour faire de jolis S qui donneront de beaux et bons biscuits, voici quelques conseils :

  1. Forme un boudin de base de 2 cm d’épaisseur.
  2. Deux cm c’est gros, ne néglige pas cette donnée. Si ton boudin est trop fin tes biscuits seront ratés.
  3. A partir du boudin, coupe des morceaux de la longueur de ton majeur, environ.
  4. Là, je suis plus souple sur la taille, tu vas bien voir ce qui te convient le mieux.
  5. Confectionne les S (cf. gif ci-dessous pour le geste).
  6. Pose-les au fur et à mesure sur la plaque de four (mieux vaut une plaque qu’une grille, si tu peux)

 

 

 

On passe à la cuisson, et là, écoute bien, information ESSENTIELLE.

Tu vas enfourner les biscuits pour 20 minutes à 180°.

Quand tu les sortira du four, ils seront encore jaunes et un petit peu mous. C’EST NORMAL. Ils vont finir de durcir à l’air.

Le résultat de la 5ème fournée est enfin parfait !

Si tu les laisse trop longtemps au four, ils vont durcir entièrement. Et tu perdras tout l’intérêt du truc.

Parce que si les Buranei sont de délicieux biscuits sec ça n’est pas JUSTE parce qu’ils sont pleins de beurre.

C’est aussi parce qu’ils sont durs à l’extérieur et délicieusement tendres à l’intérieur.

Maintenant, quand tes biscuits auront refroidi, place-les dans une boite en métal, ils se conserveront une bonne semaine (sauf si tu manges tout avant, ce qui risque d’arriver).

A vos tabliers !

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinterest !

épingle-moi !

2 Comments on "La recette des Esse Buranei"

  1. Jacqueline Gabriella | 2 janvier 2018 at 11 h 42 min | Répondre

    Je meure de faim ! Bonne année pleine de esse.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge