Suis-moi, on visite la Villa Médicis

visite la villa médicis
visite la villa médicis

Ce weekend, la villa Médicis à Rome organisait ses journées portes ouvertes. Pour l’occasion, une comm’ assez ouf a été déployée, avec affiches de pub à chaque arrêt de métro. Sur Facebook, 19 000 personnes prévoyaient de participer à l’évènement. Autant dire qu’on s’attendait à trouver tout Rome ce weekend dans les jardins du cardinal Ferdinand de Médicis.

Vers 11h30, la file d’attente est déjà longue devant la Villa. Heureusement, ma promenade préférée de Rome est baignée de soleil du matin jusqu’à la fin de l’après-midi. Très vite, on comprend que les files interminables concernent les visites en italien, et que les visites en anglais et français sont beaucoup moins populaires : 10 minutes d’attente contre une heure pour l’italien ! Jouons aux traductrices, nous ferons la visite en français, et la traduction en italien pour nos amis.

visite la villa médicis

Notre guide a un immense sourire sur le visage, une tête adorable et un look très frenchie, on la croirait tout juste sortie d’une expo à Beaubourg. Elle nous raconte comment, à peine devenu cardinal, Ferdinand de Médicis décide de s’installer sur le Pincio, et de faire construire la villa Médicis sur une villa déjà existante. Il la modifie tellement que le bâtiment original n’est plus qu’un vague souvenir sous le chef d’œuvre Renaissance que va devenir la villa.

La façade que nous connaissons, celle qui regarde la ville éternelle et que l’on devine depuis le Janicule, est assez simple, blanche. Le vrai trésor se trouve de l’autre côté, caché aux regards : la façade, côté jardin est composée d’une collection rare de bas reliefs antiques, dont certains ont été empruntés à l’Ara Pacis, le célèbre autel de propagande Augustéenne que l’on peut aussi visiter à Rome.

Quand il fait construire cette Villa, le but du jeune cardinal est de faire revivre l’âge d’or des Médicis, à Rome cette fois. Il pousse à l’extrême le raffinement, et étale sa richesse et sa puissance.

Nous passons à la visite des jardins. Passionné par la mise en scène de l’espace, le Cardinal fait réaliser des jardins où la perspective organise le point de vue du visiteur. La vue porte au loin, et au bout de chaque allée figure une statue. Les carrés de pelouse, entourés de haies, renferment chacun une surprise : des arbres nains, un jardin botanique, un groupe de sculptures antiques… Certaines de ces surprises sont encore visibles aujourd’hui, comme le groupe des Niobides, ci-dessous.

visite la villa médicis

 

 

 

Aujourd’hui, les œuvres que nous admirons sont des copies : les sculptures de Villa Médicis seront rapportées à Florence au XIXe siècle, et remplacées par des copies afin de préserver l’aspect original de la Villa. La guide nous explique qu’à l’époque, la bonne copie est considérée comme une œuvre d’art à part entière, et que pratiquer la copie fait partie intégrante de la formation des artistes. Le concept d’originalité de l’artiste est en effet relativement récent.

visite la villa médicis

En 1803, Napoléon achète la Villa aux descendants de la famille Médicis, et y installe l’Académie de France à Rome, une institution déjà existante, à qui il ne manquait plus qu’une adresse de prestige. Les artistes français, et aujourd’hui francophones, peuvent y demander une résidence d’un an pour se consacrer à la création d’une œuvre, ou encore à leurs recherches. La guide nous cite l’exemple d’une restauratrice d’œuvre actuellement à la villa, qui cherche comment utiliser les bactéries parasites de la pierre pour la nettoyer.
Claire Diterzi, première musicienne non « classique » a y résider, a écrit dans les murs de la Villa un superbe album, Le salon des refusées. La dernière chanson de l’album fait directement référence à la Villa, au plus haut de la ville éternelle, à l’ombre des pins parasol… Une chanson douce et belle comme une journée de dimanche à Rome.

 

Visiter la Villa Médicis :

La visite guidée que j’ai faite n’était qu’un aperçu de 30 minutes. Les visites qui ont lieu chaque jour durent 1h30. Différentes thématiques sont disponibles : les lieux secrets de la création, visite historique, la Villa des petits (pour les familles)
Le lieu est vraiment incroyable, imperdibile  comme disent les italiens !
Les prix changent selon la thématique choisie.
Compter 12€ (6€ tarif réduit) pour la visite historique et 15€ pour la visite des lieux secrets.

La Villa accueille également des expositions, un festival de musique, Villa Aperta, une fois par an en juin, et, durant l’année scolaire, des activités pédagogiques pour les enfants.
Vous pouvez suivre la Villa sur Facebook ou Twitter pour rester informés !

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge