Un voyage à Naples et sur la côte amalfitaine

côte amalfitaine

Avec les beaux jours qui arrivent, c’est très clair : mon article sur Ischia est en tête des lectures et tout ce qui vous intéresse en atterrissant ici, c’est le soleil, le sud, Naples, la Campanie, la mer… Oh comme vous avez raison ! Grande amoureuse de Naples, où j’ai voyagé très régulièrement depuis 2007, je sais à quel point la ville mérite d’être découverte. D’autant plus que Naples est le point de départ vers un monde paradisiaque : la côte amalfitaine. Un littoral qui se déroule au fil des virages en épingle qui tournoient dans un nuage au parfum de citron.

La costiera, comme l’appellent les italiens, constitue une suite parfaite à un voyage à Naples. Un itinéraire de vacances parfait commencerait par exemple à Naples, pour continuer avec les îles de sa baie et finirait en égrenant les petits villages merveilleux de la côte amalfitaine.

Dans cet article, j’ai eu envie de concentrer mes lieux coups de coeur et mes bons plans pour voyager sur la côte amalfitaine. Déjà, parce que vous êtes beaucoup à arriver sur ce blog à la recherche de ces infos, et aussi parce que je crève d’envie d’y retourner. Replonger dans mes photos et dans mes articles, c’est un peu comme retrouver le goût de cette région merveilleuse.

Vous trouverez donc une liste de lieux à voir sur la côte amalfitaine assortis de liens vers des articles de ce blog ou bien d’autres auteurs. Bonne lecture 🙂

Petit guide du voyage sur la côte amalfitaine

côte amalfitaine

Les terrasses et la mer au tout début du printemps

Naples

Peut être la ville la plus chaotique et décriée d’Italie. Naples, c’est aussi une ville qui souffre de nombreux clichés. Pourtant, je l’ai remarqué au fil de mes voyages, la ville a profondément changé. Renouvelant son image, elle cherche à attirer les touristes. De nouvelles lignes d’avion low-cost ont ouvert (Lille, Toulouse…), de nombreux blogueurs sont partis dans la ville l’automne dernier, bref, un vent nouveau souffle sur Naples.

Naples côte amalfitaine

Dans un cloître de Naples, ambiance

Mes billets sur Naples :

Ischia, Capri ou Procida ?

Depuis le port de Naples, on peut s’embarquer pour l’une des îles de sa baie. Si Capri est assurément la plus célèbre, elle n’est pas la seule à mériter un voyage. En 2015, j’ai séjourné pendant 6 semaines sur l’île d’Ischia où j’étais jeune fille au pair. J’ai eu l’occasion de visiter l’île de long en large, de randonner au sommet de son volcan et d’explorer ses sources thermales. Aussi étrange que cela puisse paraître, je n’ai pas été à Procida : à force de penser qu’on a le temps, on finit par ne pas faire certaines choses. Mais comme à chaque voyage, je me dis que la vie est longue et que je reviendrais. D’autant plus que la petite île colorée mérite clairement un voyage, comme j’ai pu le découvrir en lisant les articles d’autres blogueurs.

voyage amalfitaine

L’aube sur l’île de Procida au loin

Donc pour trancher entre les 3 îles, je dirais :

  • Ischia si vous voulez aussi faire de la rando (mais passez-y la nuit, les thermes naturelles à minuit méritent bien ce sacrifice)
  • Capri pour une visite plus glamour et des falaises iconiques
  • Procida si vous n’avez pas beaucoup de temps : l’île est toute petite !

A lire sur le sujet :

Sorrento

Je ne sais pas bien pourquoi, mais pour moi Sorrento est une sorte de symbole de la côte amalfitaine. Pourtant, si la ville est bien sûr jolie, ce n’est pas la plus belle. Certes, ses ruelles ont du charme et son port est mignon. Mais ce qui vaut vraiment le coup, à Sorrento, c’est de se payer le luxe (gratuit) de se baigner dans la piscine d’un riche romain. Car oui, Pollio Felice, homme de bon goût, s’était fait construire une villa sur la falaise, avec accès direct à un bassin naturel. Au milieu de ces ruines, on peut aujourd’hui se baigner en toute tranquillité. C’est mon lieu secret, mais j’en parle quand même dans un article où je vous révèle tout pour y accéder.

côte amalfitaine

La piscine des romains à Sorrento

Le sentier des Dieux

Une autre raison de voyager sur la côte amalfitaine ? Le sentier des Dieux, un chemin de rando qui longe la côte et semble n’être qu’un interminable belvédère. Je dis semble, car à chaque fois que je suis descendue sur la côte amalfitaine dans l’intention d’y randonner, il a plu. Genre des cordes. Donc je n’ai toujours pas fait cette délicieuse rando réservée aux Dieux ou aux élus bénéficiant d’une météo clémente.

A lire à propos de cette rando :

  • Sur le blog du voyagiste Comptoir des Voyages, l’article de Sarah

Salerne

La côte amalfitaine, qui naît aux pieds de Naples, vient mourir à Salerne. Une grande ville, avec son entrelacs de ruelles chaotiques, ses scooters qui fusent, son lungomare ensoleillé et son marché qui sent bon le sud. Une sorte de mini Naples, en version plus apaisée. Les touristes ne s’y aventurent que rarement, et c’est bien dommage. Salerne n’est pas qu’un excellent point de chute pour voyager sur la côte amalfitaine, c’est aussi une ville historique avec un patrimoine splendide et une identité bien trempée. Il suffit de se promener la nuit dans les rues du centre historique pour le découvrir : une foule bruyante s’y presse, entre les enfants sur leur 31, les étudiants qui devisent avec les mains, les familles qui flânent… oui, Salerne aussi me manque.

côte amalfitaine

Le soleil se couche à Salerne

Ravello

Il y a beaucoup de lieux communs pour qualifier Ravello : nid d’aigle, coin de paradis, éden avec vue… Quand on pose pied dans ce village flottant entre ciel et terre on comprend pourquoi. Le village, charmant, s’inscrit dans un panorama spectaculaire qui semble avoir élargi les limites de l’horizon. Entre deux hôtels de luxe pour touristes fortunés, s’épanouissent les jardins des villas Cimbone et Rufollo. Même s’il faut à chaque fois payer un billet d’entrée, ne rechignez pas et plongez vous dans ce délicieux panorama parfumé.

côte amalfitaine

Même début mars, quand il y a un air de tempête, Ravello est un merveilleux point d’observation sur la côte.

Pour en savoir plus sur Ravello :

Amalfi

Encore une des merveilles de la côte qui manque à ma liste. Oui, je suis comme ça, j’aime bien me garder des visites de côté pour éviter de voir les choses au pas de course et avoir l’occasion de revenir. Alors, il y a quoi, à Amalfi ? Déjà, un nom délicieux à prononcer. Vous avez essayé, à voix haute ? Recommencez, en essayant de placer l’accent tonique sur la deuxième syllabe, comme en italien. C’est beau, non ? J’ai été en vacances à AMALfi. J’aime bien.

Et puis, si la ville donne son nom à la côte entière, c’est sûrement qu’elle mérite une petite visite.

A lire sur Amalfi

Cetara

Ma ville natale, Sète, est jumelée avec Cetara : un grand nombre de sétois sont originaires du Sud de l’Italie et ce jumelage célèbre la proximité culturelle de Sète et de l’Italie. C’est ainsi que j’ai pu visiter Cetara pour la première fois en 2007, lors d’un voyage scolaire qui nous porta également à Naples.

cetara

Le petit port de Catara reste coloré et charmant même sous la brume

En quelques heures, la petite ville de pêcheurs m’avait déjà conquise. Sur la grève, ses barques colorées font écho aux tuiles brillantes du dôme de l’église. Perdez-vous dans son lacis de ruelles en escalier, vous ne le regretterez pas.

A lire sur Cetara :

Positano

Encore une visite que je me garde pour un futur voyage. Positano est probablement la plus photogénique des jolies villes de la costiera, et vous pourrez en trouver des wagons d’images sur Instagram. Ses maisons qui grimpent les unes sur les autres, ses multiples balcons sur la mer, les fleurs qui la remplissent, et surtout, son Duomo monumental à la façade en bi-chromie attirent les photographes en tous genres et les touristes friqués (mais pas que).

Du coup, ceci n’est PAS Positano

A lire sur Positano :

L’article s’arrête là mais il pourrait bien continuer en citant les localités « mineures » de la côte : Vietri, Minori, Nocera… en s’éloignant un peu de la mer, on trouve encore une foule de petits villages tout aussi intéressants. Pour ça, je vous conseille le guide Lonely Planet qu’on m’avait offert lorsque j’habitais Ischia. Une mine d’informations qui vous donnera envie de ne plus jamais repartir.

Vous avez écrit un article sur la côte amalfitaine, sur Naples et ses îles ? Un lieu qui vous tient à coeur n’est pas cité dans cet article ? N’hésitez pas à me signaler vos liens en commentaires 🙂

 

Un Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

10 Comments on "Un voyage à Naples et sur la côte amalfitaine"

  1. Chez moi c’est l’article sur le lac de Côme qui est en tête de lecture. c’est très souvent le cas, mais là depuis quelques jours, on sent que les gens préparent leurs voyages 🙂
    Naples, la côte amalfitaine, c’est vraiment la destination dont je rêve depuis longtemps … il y a toujours un problème de timing … 2018 peut-être …
    Mitchka Articles récents…Agde par ses églisesMy Profile

  2. Merci de cette belle référence aux coups de cœur de la Campanie, une région encore à découvrir.
    Je suis absolument d’accord sur Naples, je crois qu’il s’agit de la ville la plus sous-estimée d’Italie. Son âme a-t-elle aussi bien été saisie, je trouve, par cet article du Telegraph : http://www.telegraph.co.uk/travel/destinations/europe/italy/campania/naples/articles/Naples-Passion-and-death-in-Italys-underrated-gem/
    À propos des bijoux cachés de la Campanie, as-tu eu l’opportunité d’explorer le Parc National Du Cilento, situé au sud de Salerne et dans sa province ? http://www.parks.it/parco.nazionale.cilento/iti.php
    Il est incroyablement riche des trésors naturels.
    Parmi eux, la Baia degli Infreschi, qu’on ne saurait pas définir vraiment « inconnue », mais qui ne fait toujours pas objet du tourisme de masse international. Elle partage un paysage, une conformation (et une beauté !) similaire à celle de la côte amalfitaine.

    • Merci Dario pour tes commentaires toujours intéressants. Je n’ai jamais pu visiter le Cilento mais j’en ai eu de très bons échos. J’adore tant cette région, tu confirmes mon envie de l’approfondir. J’irais lire ces articles !

  3. j adore ton article Lucie
    aie aie je sens que l’Italie va être un leitmotiv de ces prochaines années
    malheureusement l’été prochain je ne dispose que de 3 jrs donc ce sera Naples et Pompéï mais je note le reste
    d ailleurs je me suis aperçu que j avais commenté un de tes articles sur Ischia pas cher

  4. Oui j’ai écrit un article sur Naples et Procida, j’y suis allée cet été et pareil que toi je n’ai pas fait tant de choses parce que j’ai dans l’idée d’y retourner moult fois! Avec un pied à terre dans le Latium j’ai l’impression d’avoir tout le temps pour visiter le sud de l’Italie!

  5. Je suis partie un peu plus de 3 jours à Naples et j’ai beaucoup aimé ce petit coin d’Italie malgré tous les clichés qui l’accable. Je n’ai pas eu le temps de faire la côte amalfitaine mais c’est noté dans ma longue wishlist des prochains voyages à faire 🙂

    https://danslavalisedegwen.com/2017/02/21/naples-pompei-capri/

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge