Conversation avec une expat : Lucile à Gênes

expat gênes

Une française qui raconte sa vie en Italie sur un blog BD, pour moi, c’est la formule parfaite… et c’est précisément ce que fait Lucile sur son blog ! Je ne sais plus vraiment comment je l’ai connu ni depuis combien de temps je le suis, une chose est sûre, j’adore. Lucile est vraiment trop forte pour saisir le petit détail culturel qui fait la différence, et pour le retranscrire avec humour. Qu’on ait vécu en Italie ou non, ses histoires de focaccia au petit déj et de scooter en folie racontent un quotidien qu’on a l’impression de partager. Je lui ai posé mes questions de curieuse pour en apprendre un peu plus sur son parcours et sa vie en Italie !

gênes expat

Gênes vue d’en haut – Photo de Lucile

Bonjour Lucile, pour commencer l’interview, dis-moi quelques mots sur toi !

Ciao Lucie ! J’ai 28 ans, je suis originaire de région parisienne et je vis à Gênes depuis plus de cinq ans. Dans la vie, je suis « travailleuse indépendante » ou « freelance ». J’écris des articles d’actualité scientifique et je collabore avec une agence de web marketing italienne. Je suis également l’auteure du blog franco-italien Fumettomatic, où je raconte quelques anecdotes de ma vie d’expat sous forme illustrée. 

expat gênes

Quel type d’expat es-tu ? Hasard, amour ou famille, pourquoi avoir choisi de vivre en Italie ?

Dans la famille Expat je voudrais… L’amoureuse ! J’ai rencontré mon conjoint Paolo lors de son Erasmus à Strasbourg. J’y suivais alors un master de Communication Scientifique. Nous avons vécu un an à distance : lui à Gênes, dans sa ville d’origine, et moi en France. 

Après avoir terminé mes études, j’ai eu envie de le rejoindre pour connaitre moi aussi une expérience à l’étranger. On était parti à la base sur une période d’un an et puis… nous y voilà encore !

Je suis depuis longtemps ton chouette blog Fumettomatic. Comment est né ce projet ? Est-il directement lié avec ton expatriation en Italie ?

J’ai commencé à tenir mon premier blog BD lorsque j’étais en master. Je trouvais ça plutôt sympa même si j’étais à l’époque incapable de dessiner quoi que ce soit. A force de gribouiller, j’ai fini par évoluer. Le style a changé et le contenu aussi.
Le Fumettomatic est né quelques temps après mon arrivée en Italie. Au départ, c’était surtout un espace d’expérimentation. Je le définissais comme un « Labo Créatif » pour ne pas dire « fourre-tout ».

Avec le temps j’ai naturellement fini par raconter des choses sur ma « dolce vita ». Mes lecteurs y étant plus sensibles et demandeurs, le blog a finalement continué dans cette direction. 

Peux-tu nous en dire plus sur tes activités professionnelles en Italie ? Tu as le statut d’auto-entrepreneur, comment ça marche en vivant à l’étranger ?

J’ai ce qu’on appelle la « Partita Iva » en Italie, ce qui est plus ou moins l’équivalent du statut d’auto-entrepreneur en France. 

Cette situation est pour moi idéale car je peux travailler sur une grande variété de projets allant de la rédaction au graphisme et à l’illustration en passant par la maintenance de sites web ou encore la gestion de bases de données. La seule constante de ma vie professionnelle est Internet.

J’apprécie cette diversité, cela m’oblige à ne pas stagner et à me former continuellement. 

cuisine1

Parlons un peu de Gênes maintenant. Contrairement à beaucoup de villes italiennes, elle n’est pas très connue des français. Qu’est-ce que tu aimes dans ta vie à Gênes ?

J’adore la multitude de possibilités que m’offre Gênes et plus généralement la Ligurie. En tant que randonneuse, je m’éclate vraiment dans cette région où mer et montagnes se côtoient intimement. Quant à la ville, je dis souvent qu’il faut l’apprivoiser. C’est ce qui fait son charme : elle n’expose pas ses attraits. C’est aux visiteurs de faire l’effort de regarder au-delà et sincèrement, je ne connais personne qui ait été déçu après être entré dans cet état d’esprit. 

Au contraire, y-a-t-il des points négatifs à vivre en Italie ? Des aspects de la vie quotidienne qui te semblaient plus faciles en France ?

L’aspect administratif peut s’avérer assez pesant. La moindre démarche se transforme souvent en un véritable parcours du combattant. Même mon régime professionnel, censé être simplifié, nécessite de l’assistance d’un comptable pour gérer notamment la déclaration de revenus.

expat gênes

Boccasdasse

Parlons un peu tourisme et dolce vita. Tu peux nous conseiller tes incontournables pour une visite de Genova ?

Il y en a tellement ! Je conseille d’y passer plusieurs jours car Gênes est une ville très étendue et plusieurs de ses quartiers méritent d’être découverts. Parmi les plus notables : l’ancien village de pêcheurs Boccadasse (où vous pourrez déguster selon le moment de la journée le cône de friture de la coopérative de pêcheurs – Ittiturismo GE 8317 – ou la glace de l’Antica Gelateria Amedeo), Nervi et sa jolie balade du bord de mer, et bien sûr le centre historique avec son port.

Je conseille aussi un passage par le quartier de Castelletto avec son Belvedere Montaldo pour voir la ville de haut et un petit tour en funiculaire jusqu’aux forts de Gênes.

Niveau gastronomie, il est absolument obligatoire de goûter le vrai pesto génois et se faire un petit déjeuner focaccia/cappuccino.

En fait, le mieux si vous passez dans le coin c’est de me contacter via mon blog ou ma page Facebook. J’adore donner des conseils et faire visiter ! 

facades-genoises

Quelle serait ta destination idéale pour un weekend ou des vacances en Italie ? 

Là aussi, il y en a tellement. Je suis une grande amante de la Toscane et je ne manque pas d’y aller régulièrement car la région est assez proche de la Ligurie. J’aime aussi beaucoup la Sicile et parmi les grandes villes, Venise et Rome restent pour moi de véritables coups de cœur. 

Merci Lucile ! Tu m’as donné envie de sauter dans un train pour Gênes, mes chaussures de rando aux pieds. A très bientôt sur ton chouette blog !
NB : les images de ce blog ne sont pas libres de droit. Que ce soit les miennes ou celles de Lucile, merci d’utiliser la rubrique contact pour toute utilisation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments on "Conversation avec une expat : Lucile à Gênes"

  1. Parfaite cette découverte, merci ! Je ne connaissais pas le blog de Lucile et franchement j’adore !
    Moi qui me suis expatriée il y a peu (mais en Asie, un poil plus loin 😀 ), quand je pense au fait qu’un jour je voudrais quand même sûrement revenir en Europe, je me dis que j’aimerais vivre en Italie.
    Et ça non seulement parce que j’y ai fait plusieurs beaux voyages, mais aussi parce que ma famille maternelle est italienne et que j’adore tout ce qui fait l’Italie. (D’où mon arrivée sur ton blog Lucie. 😉 )
    Ça me donne envie de découvrir Gênes du coup ! Et de tester la focaccia dans le café haha !
    Barbara – Milk Tea Time Articles récents…Les plus belles vues de la baie de Hong KongMy Profile

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge