Ravello, en attendant le printemps

Ravello

Ravello, une véritable carte postale. Les images de cette petite ville de rêve au bord de la mer tournent sur internet, de Pinterest à twitter : au premier plan, un pin parasol, au milieu, une église aux rondeurs byzantines, et en fond, une mer d’un bleu profond, qui fait concurrence au ciel.
C’est une Italie où le printemps semble éternel, où le soleil brille fort comme dans un spot publicitaire et où le ciel est sempre più blu.

ravello vue mer

Pourtant, même le sud de l’Italie connaît l’hiver et la côte amalfitaine n’échappe pas à la règle. Ravello, connue pour sa végétation luxuriante, ses jardins en terrasse, ses villas nobiliaires au dessus de la mer et sa douceur de vivre, est aussi un lieu bien exposé au vent et plutôt glacial hors saison.
C’est le prix à payer pour profiter d’une visite absolument tranquille : pas un touriste à l’horizon (qui est pourtant très large), les jardins de Ravello sont vides.

arriver à ravello
Le toit de béton de l’auditorium construit en hommage à Wagner, un passionné de Ravello, où chaque été a lieu un festival de musique classique

Ravello, un imprenable paradis

Le village est perché, difficile d’accès, il semble flotter entre la mer, la terre et le ciel. Dès le quatrième siècle, il est un lieu de refuge : contre les dangers du monde, guerres civiles et invasions. Très tôt, Ravello se peuple de nobles en quête de sécurité et d’artiste à la recherche d’inspiration. Cette petite société construit palais, tours de garde et remparts, et au fil des siècles, les jardins se mêlent d’inspirations anglaises et de terrasses d’agrément.

Aujourd’hui, les deux principales villas de Ravello, villa Rufolo et villa Cimbrone, proposent une promenade à travers l’histoire de l’architecture dans le plus doux des jardins méditerranéens. Même lors de notre visite hivernale et glaciale, on a pu sentir l’atmosphère de quiétude se dégager des lieux, points d’observation idéaux où l’on observe, en paix, les tourbillons se former sur la mer.

Villa Rufolo

ravello villa rufolo

 

ravello villa rufolo jardins

 

ravello villa rufolo jardins

 

ravello villa rufollo

Villa Cimbrone

ravello villa cimbrone

 

ravello villa cimbrone
Déjà au Moyen Age, les Italiens s’exprimaient avec les mains

 

ravello villa cimbrone
De nombreux jolis culs (de statues) sont à admirer dans le parc

 

ravello montagnes
La villa dispose, en toute simplicité, d’une piste d’atterrissage par hélicoptère au milieu des montagnes.
ravello belvedere

 

ravello voeux
On lance un petit avion et on fait un vœux en le regardant s’envoler vers le large.

Comment y aller ?

rejoindre ravello depuis salerne

Pour se rendre à Ravello, il existe des transports publics, surtout actifs en été. Nous y étions tout début mars 2015, donc nous avons préféré la voiture.

A l’aller, au départ de Salerne, route de montagne, vue incroyable sur la vallée, le Vésuve et les troupeaux de chèvres.
Au retour, nous sommes passés par la route côtière qui longe la mer, autre panorama sublime magré la pluie qui avait commencé à tomber.

Cet itinéraire permet de s’arrêter manger des pâtisseries locales à Minori, une petite ville au bord de l’eau. La pasticceria Gambardella propose de délicieux gâteaux et très honnêtement, je trouve en général les pâtisseries italiennes au mieux moyennes habituée que je suis à l’excellent niveau des gâteaux français (non, c’est pas snob, c’est vrai).
Je n’ai pas été déçue : on est bien dans une pâtisserie italienne avec ricotta, panna, sucre glace au couleurs chelous et fruits confits, mais les gâteaux sont bons, loin devant ce qu’on trouve d’habitude en Italie.

Prix des visites : 

Villa Rufolo : 3-5€ (ouvert de 9h à 18h tous les jours)
Villa Cimbrone : 7€(de 9h au coucher du soleil)

2 Comments on "Ravello, en attendant le printemps"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge