#HistoiresExpatriées 4 – Ma routine vénitienne

Ce mois ci, c’est au tour de Val du blog Mon Expérience Voyage de nous proposer un thème pour le RDV #HistoiresExpatriées.

Elle nous propose de parler de notre nouvelle routine en expatriation. Qu’est-ce qui change par rapport à notre vie en France ?

Pour être honnête, j’ai l’impression de n’avoir pratiquement jamais connu la routine, que ce soit en France ou ailleurs.

Depuis que j’ai 18 ans, j’ai beaucoup déménagé, à raison d’une nouvelle maison tous les 6 à 9 mois. Depuis que je suis à Venise, je me suis un peu calmée et j’habite le même appart depuis 15 mois, un record absolu !

Pourtant, je n’ai pas l’impression de connaître la routine : je suis freelance et la plupart de des cours que je donne ne sont pas fixes, les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. J’ai aussi deux boulots différents, entre rédaction et enseignement, donc un quotidien assez varié.

Difficile pour moi de parler de routine, donc.

Je vais tout de même essayer de vous présenter ce qui fait la différence de la routine vénitienne. Surtout que ce RDV est né d’une volonté de me lancer des petits défis d’écriture, donc maintenant il n’y a plus qu’à !

 

Routine du matin

Je l’ai dit, je n’ai pas d’horaires fixes donc mes journées ne commencent jamais de la même manière. Il y a les jours où je me lève tôt pour aller en cours, ceux où je bosse de chez moi, et les journées où je suis pas trop busy et me concède plus de sommeil.

routine vénitienne

Linge sur canal

Une chose est sûre cependant : s’il y a un rituel italien auquel j’aime souscrire, c’est celui du petit déjeuner au bar. On se pointe au comptoir, on commande un cappucino, un café ou un macchiato à boire debout, on attrape soi-même un croissant fourré à la confiture (dites oune briosh) et on consomme le tout debout. A Venise, ajoutez l’option « vue sur le canal de Cannaregio et ses barques de transport » et vous avez la scène complète.

Routine du midi

La pause dej, autre moment typiquement routinier. Quand je ne suis pas chez moi, j’ai deux options.

Numéro 1, il pleut. Je file chez Rosa Salva, un café à côté du boulot, et commande deux tramezzini : scamorza verdure et prosciuto uova, généralement. Ces sandwichs triangulaires et bien garnis sont un classique de la pause dej légère à la vénitienne. Encore une fois, on les mange debout serrés au bar. Si on est bon, c’est le moment de taper la discute sur le temps qu’il fait (rappelez-vous, il pleut) ou de râler en chœur avec sa voisine de bar. Personnellement, je ne maîtrise pas cet art du small talk alors je me contente d’écouter.

routine vénitienne

C’est pas vraiment là que je prends ma pause déj mais vous avez le concept

Numéro 2, il fait beau. Dans ce cas là, je fonce Riva del Carbon à la Coop, m’achète un sandwich (alors qu’à chaque fois je me dis qu’ils sont dégueus) et m’installe devant la mairie de Venise, le long du Canal Grande. Je mange en contemplant les reflets des palais sur le canal, tout en gardant un oeil sur les goélands qui sont prêts à surgir de nulle part pour attraper mon sandwich au vol.

Routine de l’après-midi

C’est par là ? Je sais plus

L’après-midi généralement je suis en cours… et comme je travaille dans de nombreux sièges différents dans la ville, ma routine consiste à réciter ma petite comptine inventée pour mémoriser le chemin entre un lieu et l’autre ! Les trois premiers mois, je me perdais souvent entre un cours et l’autre, c’était assez stressant. Maintenant, il y a des chemins pour lesquels je n’ai plus vraiment besoin de penser, mais d’autres où j’ai dû m’inventer mes petits trucs mnémotechniques : une statue, une porte bizarre, une calle à angle droit, un canal particulier ou un passage doivent me rappeler de tourner à gauche, à droite, que je m’approche de telle église ou de tel campo.

Routine du soir

Quand je n’ai pas de cours du soir, ma routine c’est l’aperitivo ! Les vénitiens ont la réputation d’être des ivrognes, et ils la méritent plutôt bien. On est en pays du Spritz, cet apéro sucré et amer. Mais aussi en terre d’Ombre, ces petits verres de vins à un euro qu’on boit sans en tenir le compte. Ajoutez des cichetti, soit des petites bouchées de nourriture, et voilà le meilleur de la routine vénitienne.

routine vénitienne

Coucher de soleil couleur Spritz

Bon, quand même, quand je dis routine, c’est pas non plus tous les jours, rassurez-vous !

Voilà, la routine à Venise c’est s’habituer à contempler tout le temps sans se lasser, sans oublier qu’on vit dans un décor somptueux de reflets et de couleurs. J’en parlais récemment dans un article, Mes petits bonheurs vénitiens. Je ne vais pas me répéter et je préfère vous invite à poursuivre la lecture plus loin. La routine vénitienne c’est donc une somme de mille instants un peu magiques qui me donnent la sensation que la routine… n’existe pas !

Ps : je vous ai épargné « vaporetto, boulot, dodo » tout simplement parce que je ne prends jamais le vaporetto et préfère tout faire à pieds !

 

 

18 Comments on "#HistoiresExpatriées 4 – Ma routine vénitienne"

  1. Ta routine consiste à manger ? Je veux vivre dans ton pays ! C’est peut être ce qui me manque le plus en Angleterre, la culture de la bonne chair !
    Val Articles récents…#HistoiresExpatriées n°3 : Ma Nouvelle Routine à Portsmouth, UKMy Profile

  2. Je vois que tu t’es bien adaptée au petit déjeuner Vénitien ! Pour moi sa a toujours été le repas le plus difficile à changer quand je vis dans un autre pays, mais c’est vrai que le délicieux café italien aide bien !
    MILLA – La Galerie, blog de voyages Articles récents…Mon avis mitigé sur le nouveau D5600 de NikonMy Profile

  3. C’est une vraie chance cette routine non routinière, ça permet de ne pas se lasser d’un jour à l’autre et d’appréhender chaque nouveau jour d’un œil neuf. J’aimerais pouvoir en faire autant !
    Marie Articles récents…Errances viennoises #4 : Une journée à VienneMy Profile

  4. Heureusement que tu marches un peu entre les pauses repas ☺

  5. La routine du ptit déj et de l’aperitivo sont plus qu’agréables à adopter.

  6. Le petit déjeuner m’a fait rêver ahah !

  7. Je crois que l’apéritivo est quelque chose que je me verrais bien adopter dans ma routine ! 🙂 Chez nous c’est le pub !
    Lucie Articles récents…Les impôts en Angleterre: comment ça marche ?My Profile

  8. Olalal il te faut carrément une comptine mnémotechnique pour retrouver ton chemin! Venise est vraiment maléfique ahha.

  9. En fait, c’est ta partie sur l’apéritivo qui m’a fait penser au thème éventuel des amis et relations ! 🙂

  10. J’adore !
    Les moyens mnémotechniques pour se souvenir du chemin, c’est une super bonne idée ! Bon à Toronto tout est perpendiculaire, ou presque, alors c’est moins facile de se perdre…

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge