N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche

les Marches

Vous n’avez jamais entendu parler de cette région italienne et puis, franchement, les Marches, on a vu mieux comme nom. De toute façon, si vous allez en Italie vous préférez visiter Rome, la Toscane ou Naples et tant pis pour le reste. Vous avez bien raison, et je vous dirais même…

N’allez pas dans les Marches

sous aucun prétexte. Si cette région n’est pas connue, c’est pour quelque chose. On n’y trouve pas de hordes de touristes, même en plein mois d’août, il doit bien y avoir une raison. Et on vous la fait pas. Vous n’y mettrez jamais les pieds.

les marches

Le lac de Fiastra

les Marches

L’église San Francesco dans le village de Montefiore dell’Aso

D’ailleurs, on dit aussi que…

La nature est polluée

Sale, inintéressante, ennuyeuse, triste. Une horreur. Aucune variété, toujours le même paysage, encore et encore. Pour compléter le tableau, la main de l’homme a saccagé tout ce qu’il était possible de détruire. Fuyez tant qu’il est encore temps.

Champ de tournesol - région d'Ascoli Piceno

Champ de tournesol – région d’Ascoli Piceno

les Marches

Belvédère dans le village de Montefiore dell’Aso

La mer est affreuse

Saviez-vous que l’Adriatique, la mer qui baigne les Marches (et Venise, et la Pouille), est vert ? Est-ce que cette couleur vous semble normale pour une mer ? Non, n’est-ce pas ?

les Marches

Sur la riviera del Conero

les Marches

La plage du passetto et ses grottes – Ancone

Les villages sont ennuyeux

Village = chiant et la région n’est pas particulièrement connue pour ses grandes villes. A part Ancone et Ascoli Piceno (quoi ?)(oui il est probable que vous ne connaissiez pas ces villes). Le reste du paysage alterne entre un beld triste et morne et des collines cultivées au dessus de la mer. Beurk.

les Marches

Le village de Cupra Alta domine l’Adriatique

 

les MArches

Le village de Loretto abrite la Santa Casa, il est un haut lieu de pélerinage et de dévotion mariale

 

Les villes sont laides

En Toscane, il y a Florence, dans le Latium il y a Rome, l’Emilie Romagne a Bologne, pas besoin de vous parler de Venise et de la Vénétie, de Naples en Campanie, de Palerme en Sicile… et dans les Marches ? Rien du tout. Le désert.

les Marches

La piazza del Popolo à Ascoli Piceno, célèbre (en Italie) pour ses cafés sous les arcades (on voit bien qu’il n’y a personne d’ailleurs). Photo credit : Eric Huybrechts

Ancone, par il Cavallo Pazzo (compte insta à suivre si vous voulez vraiment tout savoir à propos de cette horrible région – je vous aurai prévenus)

La gastronomie est bof

Il paraît qu’on mange bien en Italie ? Des pâtes, des poissons, des fruits de mer, du jambon de pays et des produits frais ? Tu parles, je demande à goûter avant d’y croire 😛

Il paraît même que les habitants de la région poussent le vice en organisant tout l’été des « Sagre ». Il s’agit de fêtes populaires dédiées à un aliment ou une spécialité, un peu comme une foire. Ex : la sagra dei gnocchi, la sagra delle cozze (moules), la sagra delle fritelle (pâtisserie frite)… quel manque de goût !

les Marches

Un nouveau pote rencontré dans un restau de dockers sur le port d’Ancone : il s’appelle Strapalabbra (arrache-lèvres) et il est douloureux à manger.

 

les Marches

Polenta in bianco à la Maialata (cochonaïlle) de Montefiore dell’Aso

 

les Marches

Pasta allo Scoglio sur la plage à Numana – Lido Azzuro

Les randos sont chiantes

Après avoir mangé des plats si insipides et difficiles à digérer, une petite rando pourrait vous réconforter. Mauvaise nouvelle, elles sont toutes plus ennuyeuses les unes des autres !

les Marches

Les Lame Rosse, aussi appelées Canyon des Marches

les Marches

Sur la route dans la montagne

les Marches

Le Conero, principale montagne du nord de la région

 

Pour conclure, je pense qu’on peut dire que cette région ne vaut vraiment pas le coup. Continuez à faire comme tout le monde et à envahir les plages de Sicile, les rue de Florence, les gondoles de Venise. Il n’y a rien à voir dans les Marches !

Note 1 : Ce post s’inspire librement d’un article de Buzz Feed France qui vous propose 39 raisons pour ne jamais visiter l’Italie ! Merci à eux pour l’inspiration (et la rigolade).

Note 2 : Comme vous le savez peut-être, les Marches font partie des régions qui ont été touchées par le tremblement de terre du 24 août dernier, ainsi que l’Abruzzo, le Latium et l’Ombrie. J’en profite pour vous indiquer les moyens d’aider les victimes et la reconstruction, si vous le souhaitez.

Si vous êtes en Italie, vous pouvez manger une amatriciana dans un restau participant à l’opération (plat de pâtes originaire d’Amatrice dans le Latium, village complètement en ruines aujourd’hui) : 2€ seront envoyés pour aider les victimes.

amatriciana-1

Traduction du texte à côté de l’assiette :

Dans ce restaurant, pour chaque plat d’Amatriciana commandé, 2€ seront envoyés à la population d’Amatrice et de la région touchée par le séisme. Un euro est envoyé par le restaurateur, l’autre est ajouté par le client !

Pour ceux qui en ont les moyens, vous pouvez faire un don d’argent à la Croix Rouge italienne en utilisant les infos bancaires présentées sur cette image :

terremoto

Voilà les informations en français :

IBAN : IT38R0760103000000000900050
BIC/SWIFT : BPPIITRRXXX
Bénéficiaire : Associazione della Croce Rossa Italiana
Motif : « Poste Italiane con Croce Rossa Italiana – Terremoto Centro Italia »

Lien vers l’article de la Croce Rossa (en italien)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 Comments on "N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche"

  1. merci de toutes ces informations !! j’en prend bien note afin de ne JAMAIS aller me perdre à Les Marches : ça a l’air troporrible !! 🙂

  2. Oui, merci beaucoup Lucie d’avoir partagé l’expérience de cette région! On devrait republier ta note, très bien faite, amusante et informative, pour encourager les voyageurs à explorer Les Marches.
    On peut bien dire qu’il s’agit de la région italienne la plus sous-estimée, avec le Friuli peut être, sinon complétement inconnue, pas seulement à niveau international (je me suis demandé si ça c’est aussi parce que le veulent les résidents de la région. Quelle impression n’en as-tu eu ?).
    Pas mal d’italiens ne sont à connaissance non plus des trésors cachés des Marches. En fait… je n’en étais un ! Ce n’est que très récemment que j’ai découvert la surprenante variété des sites de la région.
    A qui est intéressé a rendre une visite, je conseille aussi la campagne de Ripatransone (province d’Ascoli Piceno, pas loin du village de Montefiore dell’Aso cite’ par Lucie : ne ratez pas l’aube sur les « Calanchi »), les caves de Frasassi en province d’Ancone (un bijou caché… dans tous les sens) et la villa Buonaccorsi en province de Macerata avec ces magnifiques jardins et sculptures.
    Bonne aventure à tous !

    • Merci Dario ! Les gens que je connais dans les Marches sont fiers de leur région mais n’imaginent pas forcément qu’elle puisse susciter l’intérêt des touristes, c’est vrai. Mais j’ai aussi entendu dire que c’est « l’altra toscana », et beaucoup de fierté pour ses belles collines et ses villages. Bref je n’ai pas de réponse 🙂 J’irai voir les lieux dont tu parles, merci pour tes conseils !
      Lucie Articles récents…Ferrara, ou comment s’échapper de l’ennuiMy Profile

  3. Merci Merci Merci! (une fille des Marches)

  4. Effectivement, cette région, c’est tout ce que je déteste en Italie : des paysages moches, une tradition culinaire lamentable, des plages vraiment tristes …
    Merci de nous avoir prévenus 🙂

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge