Le Christ Voilé de la Cappella San Severo – Naples

On m’en avait parlé avec de l’émotion dans les yeux. On m’avait dit, ou plutôt on m’avait ordonné, d’aller le voir. On m’avait prévenue que la visite valait son prix. Que le lieu était aussi étonnant que beau et unique.
En Italie, quand j’entends dire avec autant d’insistance qu’un lieu est meraviglioso, je sais qu’il faut absolument que j’y aille. C’est comme ça qu’on se retrouve, dans les rues désertes d’une Naples battue par les vents et la pluie, trempée jusqu’à l’os, à chercher désespérément son chemin vers la fameuse Cappella San Severo et son Christ Voilé. Que l’on finit par croiser une pizzeria ouverte qui nous indique la route. Que l’on s’acquitte du billet, pour enfin, entrer dans les lieux.

 

 

Rencontre avec le Christ voilé de la Cappella San Severo

Toute tempête s’arrête. Le monde extérieur cesse d’exister. Il n’y a qu’un grand calme, une lumière douce, et des statues figées dans l’éternité de leurs postures sensuelles, fines, délicates, dans un marbre de soie qui caresse des corps qui pourtant n’existent pas.

Je me trouve à l’intérieur d’une chapelle qui est l’œuvre, le travail, l’accomplissement d’un homme étrange, Raimondo di Sangro. Prince, membre de la franc-maçonnerie, alchimiste, inventeur, écrivain et éditeur, l’homme a tout pour fasciner. Commanditaire de la chapelle, qu’il considère comme une représentation et un accomplissement de sa vie et de sa pensée, l’homme est aujourd’hui enroulé d’un voile de mystères et de légendes.

Au centre de la nef, trône il Capo Lavoro, la star de l’église, celui à qui je viens rendre visite. Il Cristo Velato, qu’on pourrait croire de la main de Michel Ange et qui est l’œuvre d’un artiste relativement inconnu pour le néophyte : Giuseppe San Martino, artiste napolitain.
Le Christ, dont le corps gît, superbe et misérable, recouvert d’un voile d’une incroyable transparence, est représenté sans préciosité et en quasi-rupture avec les canons de beauté.
Le corps du Nazaréen palpite encore, ses blessures semblent sur le point de se baigner de sang.
En 1753, quand l’artiste présente son œuvre au public, une partie de la critique, sceptique, affirme que Raimondo di Sangro a enseigné à l’artiste la formule alchimique pour transformer le tissu en marbre cristallin. Parfois, devant le génie, il faut apprendre à se taire.

christ voilé de la cappella san severo
Cristo Velato – Giuseppe San Martino – Photo David Sivyer 

Le corps du Christ est entouré d’étonnantes représentations allégoriques, statues non moins surprenantes et intéressantes. La pudeur, d’Antonio Corradini, dresse ses mamelons sous un voile de marbre qui laisse entrevoir ses plantureux atouts. La désillusion, de Francesco Queirolo, représente l’homme qui se libère du pêché, un symbolique filet de pêche représenté avec une minutie hallucinante.

christ voilé de la cappella san severo

Et puis la surprise : un petit escalier, qui conduit dans une salle semi-enterrée, et non achevée, les travaux ayant été interrompus à la mort de Raimondo, nous révèle deux corps humains étranges, aux yeux exorbités. Il s’agit de machines anatomiques humaines, réalisées par le Prince lui-même. On peut voir, conservés en quasi-intégralité, le corps d’un homme et d’une femme : squelette, mais aussi appareil digestif, organes, et, avant qu’il ne soit dérobé en 1960, un petit fœtus humain.

Les légendes sur l’origine des cadavres vont bon train : les domestiques du Prince, le Prince lui-même ? On raconte que dans son atelier d’alchimiste, Raimondo avait pour ambition de ramener les êtes à la vie, et qu’il s’exerçait à brûler des crânes d’animaux.
Je ne publie pas d’image ici parce que :
1/ je vous laisse la surprise si vous allez visiter les lieux,
2/ Internet foisonne d’images dégueu, il suffit de cliquer ici : je veux voir !

La visite se termine, je récupère mon sac à dos et mon Kway. A l’extérieur, la pluie s’est arrêtée, la tempête s’est calmée. Moi aussi, je me sens apaisée.

Chapelle Sansevero

Adresse :
Via Francesco de Sanctis 19/21
80 134 Naples
Billet d’entrée :
7 € – 5 € moins de 25 ans – Gratuit pour les moins de 10 ans
Horaires : 
Jours ouvrables : 9h30 – 18h30
Dimanches et jours fériés : 9h30 – 14h
FERME LE MARDI
Les photos sont interdites à l’intérieur.

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge