Venise pour tous… et un concours ! [TERMINE]

Aujourd’hui, très cher lecteurs, très chères lectrices, j’ai plusieurs raisons d’être heureuse.

1 ) J’ai une bonne nouvelle.

2 ) Des petits cadeaux à vous faire gagner.

3 ) Et j’ai écrit un nouvel article (vous êtes en train de le lire) où chacun pourra se reconnaître et trouver son petit cadeau sous la fome d’une suggestion de visite, d’une bonne adresse, d’une balade vénitienne.

Comme une invitation à visiter Venise, pour tous et pour toutes.

Commençons par la bonne nouvelle : 2018 commence avec la sortie du guide Un Grand Weekend à Venise, publié par Hachette et disponible en librairie dès le 11 janvier.

un grand weekend à venise

Voici la couverture du Guide !

C’est une bonne nouvelle pour moi car j’ai réalisé la mise à jour. Après la Sicile en 2016, j’ai eu le bonheur de signer une nouvelle fois avec Hachette pour réaliser la version 2018 de leur guide de Venise.

Une autre collection, un autre style de travail. Contrairement à la Sicile, j’étais déjà sur place et j’avais la chance d’avoir le point de vue d’une personne qui vit à Venise mais aussi celui d’une touriste, car je m’y sens très souvent une touriste de tous les jours.

> A lire sur le sujet : Mettre à jour un guide de voyage, mon expérience // Mes petits bonheurs vénitiens

Pour les petits cadeaux : 5 exemplaires du guide sont à gagner par tirage au sort ! RDV en fin d’article pour découvrir les conditions de participation.

Pour que tout le monde sorte gagnant de l’affaire, j’ai eu envie d’écrire cet article « Venise pour tous ».

Le principe : proposer à chacun, selon ses centres d’intérêts, une idée d’activité, un lieu de sortie, une suggestion de balade à Venise.

Le challenge, prouver que tout le monde ou presque peut apprécier Venise, car c’est une ville qui offre énormément !

En espérant que vous vous y retrouverez 🙂

Venise pour tous

Parce que Venise est une ville aux multiples facettes, on peut y trouver son compte quel que soit son style.

Venise pour… les amoureux de nature

On reproche souvent à Venise d’être peu verte, ville de briques et de pavés. Il y a peu de jardins publics à Venise, mais si vous aimez la nature et l’espace, allez vous promener des Giardini jusqu’à San Elena. Vue dégagée, espace, herbe verte.

> A lire sur le sujet : Venise au printemps

 

venise

De la nature à Venise, ça existe

Venise pour… les architectes

Que des vieilles pierres à Venise ? Allez faire un tour à la Querini Stampalia et admirez le travail de l’architecte Carlo Scarpa, vous verrez ce qu’on peut faire avec un peu d’imagination et une porte qui donne sur un canal.

venise

Les jardins de la Fondazione Querini Stampalia et l’intervantion de Carlo Scarpa

Fondazione Querini Stampalia, Castello 5252

Venise pour… les enfants

Argh les enfants à Venise ? On serait pas mieux en amoureux ? Rdv Campo Santi Giovani e Paolo à 17h. Abandonnez vos gosses, ils se feront des copains et joueront au ballon avec les vénitiens, et vous, posez vous en terrasse, tiens. L’heure de la sortie de l’école et de l’apéro coïncident plus ou moins. Hasard ? Je ne pense pas.

Venise pour… les marcheurs

Facile, si j’aime Venise, c’est aussi parce que j’aime marcher. Laissez tomber le vaporetto, vous ferez des économies sur le billet, et lancez vous un défi : traverser la ville du Campo Santa Margherita jusqu’à l’île de San Pietro in Castello, en passant par les Fondamente Nove. Vous ne serez pas déçus (et probablement fatigués).

Venise pour… les étudiants

Pas vraiment une destination pour les jeunes voyageurs, Venise ? Détrompez-vous. Une grande partie de la population vénitienne est en fait composée d’étudiants universitaires venus étudier à la prestigieuse Ca’ Foscari ou au IUAV, la fac d’architecture. Pour trouver l’ambiance jeune de Venise, ça se passe sur le Campo Santa Margherita, de préférence le soir, et dans les bars de tout le quartier alentour.

Intérieur d’un bar vénitien à cocktail (j’ai pas de photo de Santa Margherita la nuit)

> A lire sur le sujet : Une soirée à Venise

Venise pour… les musiciens

Quel que soit votre style, Venise est une ville où la musique est chez elle. Le bruit des voitures ne vient pas altérer les sons, on peut donc entendre les échos des gammes des élèves du conservatoire en se promenant campiello Pisani. Sinon, testez l’Osteria da Filo, des concerts s’y tiennent tous les mercredi soir.

Venise pour… les sportifs

Et si vous visitiez la ville pendant le marathon ? Les 42 kilomètres ne sont pas accessibles à tous mais vous pouvez aussi vous inscrire pour les 10K. Le parcours part de la terre ferme et après la traversée du long pont de la Liberté, vous arriverez dans Venise par la grande porte : les Zattere, la Pointe de la Douane, la place Saint Marc pour finir Riva degli Schiavoni. Une vue incroyable et une course unique, j’ai testé en octobre 2016 et je recommande !

Venise pour… les chineurs

Passion « mercatini », ces petits marchés aux puces. Ouvrez l’oeil, les affaires sont partout et on peut chiner dans mille endroits improbables à Venise. Au pied du Campanile des Santi Apostoli, à San Martino, à San Giobbe, sur le Campo Santa Maria Formosa, Campo Santo Stefano, à Santa Lucia… les marchés sont éphémères, parfois cachés à l’intérieur des églises. Faufilez-vous !

Attention, ceci n’est pas un mercatino mais le linge des habitants de Burano qui sèche tranquillement.

Venise pour… les romantiques

Je ne parlerai pas des romantiques qui se bécotent sous le pont des soupirs en gondole, non. C’est au mouvement romantique que je pense ! Faites donc un tour Palazzetto Bru Zane, le lieu est consacré à la musique romantique française, et des concerts sont régulièrement organisés dans ses jolis locaux.

Venise pour… les instagrameurs

Hashtag sunset. Si vous voulez booster votre compte, faire exploser les likes et rager tous vos potes, direction la terrasse du Fondaco dei Tedeschi à l’heure du crépuscule. L’entrée est gratuite, bien qu’un système de réservation soit parfois mis en place lors des grandes affluences.

#likes4likes

Venise pour… les agoraphobes

Oui. C’est possible. Il suffit de penser anti-grégaire. De bouleverser ses horaires. D’aller où les autres ne vont pas. Par exemple, de visiter Mazzorbo au lieu de Burano. D’aller Place Saint Marc à 5h du matin. De se terrer chez soi à l’heure de la sieste, pour sortir profiter de la ville en fin d’après midi. De prendre son temps, et d’éviter la Strada Nova.

> A lire sur le sujet : Venise, dès l’aube // L’article de la blogueuse Mitchka, Venise – seuls au monde

 

aube à venise

Il y a quelqu’un ?

Venise pour… les buveurs de (bon) vin

Bonne nouvelle : pas besoin de conduire, pas la peine de limiter sa consommation ! Enfin, tout de même, faites gaffe à votre santé, et ne tombez pas au canal. Des accidents meurtriers arrivent chaque année (ce n’est même pas une blague). Vous pourriez aussi vous rendre ridicule en essayant de voler une gondole, comme ces deux français passablement éméchés en novembre dernier.

Non, buvez mieux ! Pour ça, mon bar à vin favori s’appelle Mezzopieno. Demandez à Alessandro, le patron, de vous conseiller, il sait quel vin est fait pour vous.

Venise pour… les évadés carcéraux

L’évasion du siècle, du XVIIIe siècle, du moins, a eu lieu à Venise. Casanova, le célèbre séducteur, est le seul à avoir réussi à s’échapper de la prison des Plombs, sous les toits du Palais des Doges. Une aventure rocambolesque racontée par les guides de la visite secrète, que je vous conseille vivement.

venise

Les féroces barreaux des prisons du Pal… ah non pardon on est encore dans les bureaux de l’administration du Doge !

> A écouter sur le sujet : le comédien Guillaume Gallienne lit merveilleusement des extraits des mémoires de Casanova sur France Inter

Venise pour… les Nez

On raconte que dans la cité des Doges, ça sent souvent le canal… oui, bon, c’est vrai, à marée basse, les jours de chaleur, Venise a mauvaise haleine. Pas de problème, le musée du parfum s’est installé à Palazzo Mocenigo et vous permettra de plonger vos narines dans des fragrances bien plus raffinées.

Venise pour… les amateurs de friture

Bonne nouvelle, vous avez sonné à la bonne porte ! Les vénitiens aiment bien frire les trucs, quitte à importer les recettes de friture venues d’autres régions de la botte. Polpette (boulettes de viande), Mozzarella in Carrozza, Baccala fritto (morue frite), Fior di Zucca (fleur de courge frite)… une adresse que j’aime bien : Al Portego.

 

venise

Blanc, Rouge, Sarde in Saor, Polpette. Photo Linda Valtancoli

Venise pour… les fauchés

Si la ville a la réputation d’être chère, très chère, on y trouve aussi son compte quand on n’a pas un gros budget. Quelques astuces, et une suggestion d’activité pas cher pas cher. Astuce : évitez de manger dans les restaus (très cher), soyez adeptes des cicheti (pas cher), renoncez aux musées (cher), préférez les balades (gratuit).

Et ma suggestion : allez visiter le Casino Venier, siège de l’Alliance Française, c’est gratuit et sublime ! Attention cependant, quand il y a cours vous ne pourrez pas entrer partout, mais demandez à quelle heure se libèrent les salles, on devrait vous informer de l’emploi du temps du jour.

A lire sur le blog : Mon guide Venise low-cost

Venise pour… s’envoyer en l’air

Grimper au septième ciel à Venise, oh oui, une expérience inoubliable ! Calmez-vous, je ne parle pas d’une partie de jambe en l’air, mais de monter les étages du Campanile pour vous offrir un panorama or-gas-mi-que sur Venise. Je suis drôle, je sais…

venise

Le septième ciel vénitien

Ma préférence va au Campanile de San Giorgio pour sa vue sur la Pointe de la Douane. Pour accélérer la grimpette, un ascenseur est à votre disposition.

Venise pour… les adeptes de chantiers navals

Forcément, vu le nombre de bateaux sur les canaux, le chantier naval, appelé « Squero », c’est un peu l’équivalent du garage dans les villes normales. Pour observer les travailleurs et les barques en train d’être restaurées, les possibilités sont nombreuses, mais le plus charmant est sans doute le Squero San Trovaso spécialisé dans les gondoles !

venise

Garage chez Trovaso, réparation de gondole, tous modèles

Venise pour… amis des félins

 

Les gros rats de Venise ont un petit nom que je trouve rigolo : les Pantegane. Bonnes nageuses, ces bestioles peu gracieuses sont tout à leur aise dans la cité lagunaire. Pour les repousser (et parce qu’elles trimbalaient la peste), les vénitiens ont recours aux chats. Même si la population féline n’est plus ce qu’elle était, on rencontre encore de beaux matous dans les calle de Venise.

Un spot privilégié pour croiser des minous : le Squero dei Muti, gardé par plusieurs énormes tigres.

Je ne trouve plus la photo du Squero dei Muti alors voici des souvenirs un poil kitsh !

Venise pour… ceux qui n’aiment pas Venise !

Il y a souvent des déçus de Venise. On peut comprendre : très fantasmée, la destination s’avère parfois éloignée de ce qu’on a rêvé. A mon avis, pour apprécier pleinement la ville, mieux vaut s’informer. Comprendre les dynamiques, les spécificités de Venise. Exacerber sa curiosité. Regarder partout, aller ou les autres ne vont pas. Ne pas se jeter sur n’importe quelle adresse. Bref, se faire guider ! Que ce soit par un blog, un guide papier, un greeters, un guide local… laissez-vous raconter Venise, oubliez vos légendes, l’image préfabriquée que la culture visuelle vous a donnée de Venise.

Petit à petit, entrez dans son intimité…

C’est ce que j’ai essayé de transmettre en écrivant les nouvelles pages du guide, et c’est ce que j’essaie de faire passer au quotidien sur ce blog.

Si j’espère tant vous convaincre, c’est que Venise m’a progressivement et profondément charmée.

Comment gagner un exemplaire du guide Un Grand Weekend à Venise ?

Alors, vous êtes vous retrouvé dans l’une de ces catégories ?

Quel type de visiteur de Venise êtes vous ?

Pour participer au concours, c’est simple !

Écrivez un commentaire dans lequel vous me dites à quelle catégorie vous vous êtes identifié. Si vous ne vous êtes pas reconnus, dites moi quelle serait votre catégorie et ce que vous aimeriez faire à Venise !

Les commentaires seront numérotés et un gagnant sera tiré au sort jeudi 11 janvier à midi, date de la sortie du guide en librairie !

Les commentaires sur facebook, twitter ou instagram ne seront pas pris en compte, j’aurais trop peur de m’embrouiller et d’oublier quelqu’un.

Mais si vous voulez me faire plaisir, ou suivre l’actualité de la collection, vous êtes libres de suivre :

Attention : suivre les pages ça n’est pas obligatoire !! Je n’aime pas forcer les gens et vous n’êtes pas tous sur les réseaux sociaux. Un commentaire suffit, donc 🙂

Fin des participations le 11 janvier à midi. Le concours est ouvert à tous, résidents ou non en France métropolitaine.

 

102 Comments on "Venise pour tous… et un concours ! [TERMINE]"

  1. J’hésite entre plusieurs catégories : les buveurs de (bon) vin, les amateurs de félins (#teampanoracha)… Mais je pense que la catégorie qui m’irait le plus est « Venise pour ceux qui n’ont jamais vu Venise et qui rêvent juste de la visiter » 😉 Merci pour ce concours auquel je participe avec grand plaisir.

  2. Bravo bravo pour cette collaboration avec Hachette ! C’est super ! J’adorerais gagner ton guide. J’aime les campaniles et les chats (et les spaghettis aussi;)) !

  3. Coucou Lucie,
    J’ai été épatée par toutes les catégories, tu as dû bien te creuser la tête pour trouver toutes ces idées suivant les profils des futurs amoureux de la ville ! Et félicitations, j’apprends que c’est toi qui a participé à ce nouveau guide, vraiment bravo !
    Pour ma part, je suis dans la catégorie des instagrameurs comme tu peux t’en douter ! J’ai hâte de photographier tous ses recoins, en prenant le temps de découvrir ses meilleures recettes et de me balader au détour des ruelles d’eau.
    J’espère bien gagner ce petit guide pour me faire rêver! 🙂

    Margaux

  4. Ma famille étant originaire du Veneto, enfant, j’ai passé toutes mes vacances d’été dans une petite station balnéaire de la côte adriatique. Chaque été, une journée était réservée à la visite de Venise mais mes parents se cantonnaient toujours aux endroits touristiques. Puis, en 2007, après plus d’une quinzaine de visites, nous y sommes retournés et je leur ai suggéré que nous devrions nous perdre dans les Calle de la Sérénissime. Nous avons donc, en plein juillet, fait Venise pour les agoraphobes et Venise pour les marcheurs puisque nous nous sommes perdus pendant 8 heures en ne croisant que très peu de touristes. J’ai beau y être allée un grand nombre dois, ça reste mon plus souvenir de cette ville si chère à mon coeur.

  5. Bonsoir Lucie ! Tout d’abord bravo pour la publication de ton guide ! Pour ma part, ayant visité Venise l’année dernière avec mon lycée, je me place automatiquement dans la catégorie des étudiants ! L’atmosphère y est tellement différente de Paris, plus chaleureuse surtout, grâce aux vénitiens très agréables (mais je ne veux pas dire que les parisiens ne le sont pas bien sûr)! Tu as de la chance de vivre dans une si jolie ville !

  6. Moi je suis dans la catégorie des amateurs d’arrancini, de cannoli et de pasta alla norma etc…
    Quoi?? c’est pas un concours sur la Sicile? Ah non c’était en 2017.
    Bon alors je suis dans la catégorie des mangeurs de Esse.

  7. Bonjour Lucie
    J’aime tes articles !
    Personnellement je suis à la fois agoraphobe et marcheur. C’était super de marcher du Dorsoduro à l’arsenal, de manger des glaces… Et en marchant, on réalise le côté agoraphobe. J’ai un très bon souvenir du Cannareggio désert, c’est pourtant une ville si belle.
    Également, j’ai un très bon souvenir de la Scuola grande di san Rocco, magnifique, et nous n’étions qu’une poignée à l’intérieur !
    Dans l’espoir d’y retourner bientôt 🙂

  8. Hola Lucie,
    Ton jeu concours arrive un peu tard pour moi , mais je tente quand même ma chance, ça serait un plaisir d’y retourner et peut être de se voir cette fois ci 😉
    Pour le type de voyageur, ça serait un mix de voyageurs romantique, avec enfants, gastronome et amis des félins (j’ai d’ailleurs ramené plusieurs cartes postales de chats 🙂

  9. Marcheuse, amatrice de chats et de friture ! Je dirais bien évadée carcérale mais je ne serais pas très crédible !

  10. Pour ma part je me vois dans une catégorie “les agoraphobes” ! et clairement je n’ai pas trop eu à me plaindre à Venise, j’ai toujours trouvé le moyen de m’échapper de la foule (en été cela doit être moins évident). Par contre je fais partie d’une catégorie que tu n’a pas mentionné “les gourmants”, enfin pour dire que j’aime bien la bonne nourriture en voyage, et j’ai vraiment été très déçue des restau à Venise …quasiment que du fast-food pour touristes (pates et pizzas mal faites). J’ai eu beau cherché un restau à la hauteur, même dans mon guide, je n’ai rien trouvé. Je suis peut etre trop difficile qui sait ?

    MILLA – La Galerie, blog de voyages Articles récents…Tourisme Industriel : GrenobleMy Profile

    • Je suis très étonnée de ce que tu dis des restaus, j’ai surement vécu certaines de mes expériences gastronomiques les plus folles à Venise… on trouve de tout dans cette ville, de la plus basse qualité à la gastronomie hyper pointue. J’espère que tu auras l’occasion de revenir et de trouver ce qui te plaît 🙂
      Tu as le numéro 10
      L’occhio di Lucie Articles récents…Venise pour tous… et un concours !My Profile

  11. Bonjour et merci pour cette belle présentation de Venise ! Pour moi, ce serait les agoraphobes, je pense ! J’adorerais passer quelques jours dans cette ville mythique !
    Merci à vous de nous donner envie !
    Josiane Durieux
    Pour les 2 pages :
    sur FB : https://www.facebook.com/josiane.durieux
    sur TWITTER : https://twitter.com/JOSIANEDURIEUX
    sur INSTAGRAM : Josiane Durieux
    sur HC : JD42

  12. Jacqueline Gabriella | 4 janvier 2018 at 10 h 03 min | Répondre

    Chère Lucie, c’est un vrai bonheur de parcourir Venise en votre compagnie. Je me retrouve dans toutes les catégories, sauf la dernière, évidemment. Je connais bien le squero des Muti et ses deux gardiens puisque je loge juste à côté dans une jolie maison avec jardin quand je réside à Venise.. comment puis-je vous adresser une photo ?
    Quand je suis à Venise, j’y vis de la même façon que chez moi, c’est à dire que je peux rester à la maison avec un bon livre, ou écrire, en écoutant les cloches égrener les heures, ou bien partir à l’aventure pour dénicher de nouvelles merveilles. Je traque aussi les petits événements organisés par les associations vénitiennes qui me permettent de rencontrer les habitants et de découvrir des lieux bien cachés au regard des simples visiteurs.
    Voilà, ma Venise est aussi intérieure, je l’emporte avec moi jusqu’à ma Bretagne et la garde bien au chaud jusqu’à mon prochain voyage, et grâce à vous, elle s’enrichit un peu plus.
    Merci
    Gabriella

  13. Et on ne peut pas se voir dans plein de catégories à la fois ? Perso, j’ai beaucoup de mal à choisir. C’est parce que je me sens par moment dans beaucoup d’entre elles que j’aime Venise 🙂

  14. Je dirais Venise pour les romantiques car je rêve d’y aller avec mon amoureux mais aussi pour les agoraphobies car j’en suis et c’est vrai que j’imagine Une foule monstre place saint Marc notamment ! Merci Lucie pour ce concours et bravo pour ce guide !

  15. Bonjour,
    Tout d’abord bravo pour ta collaboration avec Hachette. C’est vraiment génial. Venise j’en garde un très bon souvenir (j’y ai emmené par surprise mon mari le temps d’un long week-end, lui faisant croire que nous partions dans la famille)
    Je me vois bien dans la catégorie « fauchés » voire « radin ». Il y a toujours des bons petits plans du coté des fauchés et souvent de belles trouvailles.
    Merci pour ce chouette concours que je partage volontiers.

  16. Bonjour et bonne année !!
    C’est justement pour cette année 2018 que nous avons décidé d’aller faire un tour à Venise au mois de mai !
    Dans quelle catégorie nous classer?? difficile!
    J’en choisirais 3 : les agoraphobes (donc oui, cela va être difficile mais nous chercherons quelques coins tranquilles), les buveurs de bon vin, c’est évident ! et enfin les instagrameurs car je pense que je vais remplir mon fil de photos ce week-end là !
    J’aurais bien choisi aussi s’envoyer en l’air (avec le drone!) mais malheureusement je pense que ce sera impossible.
    Merci pour ce concours et merci pour tes conseils que je vais lire attentivement.

  17. Bonne année à toi !
    Pour ma part, ce sera « amis des félins », « agoraphobes » et une catégorie non listée : « un rêve à réaliser ». Ca fait des années que je fantasme sur une visite de Venise …
    Merci pour ce jeu.

  18. Merci Lucie pour ce chouette concours… Je suis tombée amoureuse de l’Italie il y a deux ans. J’ai aimé dans le désordre (et veux retourner sur) la côte amalfitaine, Rome, la Toscane, la Calabre, la Campanie, le lac Majeur. Dans ma bucket list 2018 : Gênes, les Pouilles et… Venise ! Cette dernière me fait rêver et m’angoisse un peu… la peur d’être déçue ! Du coup, paradoxalement, je rentrerais bien dans la catégorie “Venise pour ceux qui n’aiment pas Venise” et ai hâte de découvrir tes conseils (j’avais déjà noté précieusement celui donné sur Instagram à propos de la visite itinéraires secrets).

  19. Bonjour
    Alors Venise pour les amoureux de Venise ca existe ? plus serieusement Venise pour les aloureux de la photographie, des chats, des vues à couper le souffle… bref Venise et les Venitiens…j ‘aime tout. A bientôt.

  20. Ma préférence serait « Venise pour les marcheurs » mais les autres j’aime autant…
    Venise est une belle ville, je ne l’ai vue que sur 3 jours, donc j’aimerai y retourner pour approfondir et voir des coins insolites.

  21. Merci pour le concours! Je me reconnais bien dans les touristes buveurs de bon vin 😉 C’est pour ça que j’aime tellement aller en vacances en Italie, et en profiter pour visiter des caves et ramener quelques cartons de vin!

  22. Bonjour Lucie, félicitations! Pour la nouvelle sortie, et puis pour t’être Inventée un concours avec tes propres règles, bien plus sympa que les concours facebook 😉
    Moi je suis du genre à m’envoyer en l’air. J’adore trouver un point en hauteur d’où admirer les villes que je visite. A Florence ils avaient organisé une journée ou tout le monde pouvait monter sur les terrasses des grands hôtels pour admirer la vue, j’avais adoré!

    Et excellente année 2018 au passage!

  23. Dans mes aventures vénitiennes personnelles, toutes vos propositions sont dans mes parcours…
    Alors je vais défendre le dernier point, car c’est ce qui m’est arrivé lors de ma première visite dans la Serenissima en 1984….
    Jouer à la Fenice était notre destination ; sortant de la « stazione Santa Lucia », je me suis dit “c’est ça Venise?” …
    Je la trouvais triste toute en camaïeu, veillotte, petite… j’avais déjà un a priori, elle était réservée à cette époque aux jeunes mariés et seules les gondoles étaient de mise ! Idée préconçue, qui ne devait pas durer !
    La Cité ne voulait pas de moi, en cet état d’esprit, elle me repoussait, je le ressentais dès ce premier jour ; cependant, sans m’en rendre compte, elle commençait à m’apprivoiser, sans force, laissant mes émotions accomplir le travail.
    Premier concert dans la grande salle, je passe sur les sensations ; le lendemain une autre destination loin de Venezia, pour une seconde prestation musicale….
    Il était prévu dans le contrat un troisième concert dans la « sale Apollinee », en petit groupe, donc un retour à Venise ; et là….le miracle de ses pierres, son atmosphère lagunaire, j’avais l’impression de rentrer chez moi. Ainsi après m’avoir refoulée violemment, car je n’étais pas sans doute pas encore prête à la comprendre dans mon être, elle avait réussi à me séduire, un peu.
    Je la quittais, la vie continuait. Quelques mois plus tard en période de pré carnaval, à nouveau cette destination m’est proposée. Et là …. même épreuve !
    Monstre, que se passait-t-il ? Etait-ce à mon tour de chercher un chemin pour l’apprivoiser ?
    Même parcours, sensations identiques, difficulté d’y entrer, difficulté d’en sortir, désirer y rester. Paradoxe déstabilisant, elle me repoussait, puis ne me lâchait plus.
    Une naissance difficile, entre Elle et moi…
    Je n’avais qu’une appréhension, pouvoir y retourner et retrouver ces élans du cœur, tangage entre « je t’aime un peu, ……..pas du tout ».
    Mon troisième voyage fut déterminant.
    Enfin j’ouvrais la porte, ma porte, de la Passion. Je la découvrais, pierre à pierre, pour ne pas dire pas à pas. Je savais L’écouter, la sentir, la caresser….je La comprenais. Enfin !!!!!
    Depuis nous sommes devenues des amies inséparables. Chaque jour me rappelle à Elle, chaque jour, Elle me parle, et à chaque retour, le plus souvent possible, je La salue, en murmurant « je suis arrivée, Venezia, je suis en ta douce compagnie, à tes côtés Venezia, Carissima Amica ».
    MEILLEURS VOEUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE, AVEC DE GRANDES AVENTURES….VENITIENNES!!!!

    Mina de Sclos Articles récents…#VENICE FASHION NIGHT…-1-My Profile

  24. Merci beaucoup pour ce concours, j’aimerai tellement y retourner en plus. Je me sentais comme une petite flaneuse donc faut j’invente une nouvelle catégorie pour les flaneurs et doux réveurs haha. On gambade, on tourne à droite ! Puis, oh mince, il s’agit d’une impasse qui méne au canal sans vaporetto ni rien. Ca m’est arrivé tellement de fois haha. Je flanais tellement que j’avais reussi à trouver le meilleur restaurant italien que j’avais gouté près de l’Arsenal, très typique, tout petit, petite ruelle, c’était un merveilleux souvenir.

  25. Hello
    Je me suis reconnue dans plusieurs catégories mais je crois que j’avais encore plus préféré visiter Venise sur les traces de Corto Maltese et de Hugo Pratt… je crée une nouvelle catégorie

  26. En tant qu’italianiste, j’aime l’Italie, toute l’Italie et toutes ses villes uniques et merveilleuses. Mais il est vrai que Venise est tellement singulière et mystérieuse qu’elle est la seule qui me plait encore plus à chacun de mes passages. Elle est surprenante, déroutante, envoûtante, un réel bijou. Moi je me verrais bien dans la catégorie « Venise pour les instagrameurs » car c’est un musée à ciel ouvert, où faire des photos toutes plus belles les unes que les autres !
    J’aimerais beaucoup découvrir ce guide car je ne le connais pas et surtout car je n’ai passé à Venise que des journées mais pas un seul week-end ! À faire donc, peut-être accompagnée de ce guide !
    Merci

    • C’est une collection pensée pour les séjours brefs, donc adaptée pour 2-4 jours en semaine ou en weekend 🙂 l’idée c’est d’avoir des informations pratiques et une base culturelle pour pouvoir organiser son weekend au fil de l’eau, en ayant toujours une bonne adresse et une bonne info dans la poche.
      Je valide la participation avec le numéro 26 🙂
      L’occhio di Lucie Articles récents…Venise pour tous… et un concours !My Profile

  27. Allez, je tente ma chance pour mon association! Mettre à disposition un chouette guide pour nos adhérents qui sont toujours très nombreux à nous demander des renseignements sur Venise:-)!
    Personnellement, je suis « agoraphobe », « architecture », « bons vins », « friture » et surtout se perdre au gré des « calli » et sentir « a tutto spiano » une Venise insolite! Augurissimi per il nuovo anno e complimenti per il tuo bellissimo blog! Bravissima!

  28. Pour ma part c’est Venise pour les marcheurs. Parmi mes itinéraires préférés: de la punta della dogana à la Madona del Orto, soit par le pont de l’académie soir par le Rialto. Pourquoi? Vaste question …

  29. Félicitations pour la mise à jour de ce guide. Naturellement je me serais tournée vers la catégorie « Venise pour les amoureux de la nature » mais ce n’est pas mon objectif premier en visitant cette ville. Je suis plus attirée par « Venise pour les architectes » et les chats bien-sûr, lol.

  30. Oh, il est top ce petit article! Alors, personnellement, je m’identifierais plus à l’amateur de bons vins… mais la catégorie qui me correspondrais parfaitement serait « le chasseur de mythes et de légendes »! J’adore ajouter un peu de magie à mes voyages avec les histoires légendaires ou anecdotes atypiques qui peuvent se cacher dans les endroits les plus inattendus. Bonne journée et belle et heureuse année 🙂

  31. Pour ma part il s’agit du Venise des amoureux de nature : rien que de penser à la difficulté que ça doit être d’obtenir de beaux espaces verts dans la lagune, j’ai envie de voir comment ils s’y sont pris !
    Et au passage merci de faire ce blog, ça donne envie de faire le tour de la péninsule 🙂
    Bonne soirée et surtout buon’ anno !

  32. Personnellement je me suis retrouvé dans plusieurs catégories. Mais étant une grande amoureuse de Venise je choisi la catégorie venise pour les fauchés. Ma première expérience avec venise c’etait Il y a 12 ans j’étais fille au pair et j’y ai passé un mois. J’avais 100 euros dans ma poche et j’ai arpenté la ville seule. J’ai donc fais le plein d’activités gratuites. C’était une vrai aventure pour moi grâce à cet expérience j’ai l’impression de connaître venise comme ma poche. C’est en préparant ma 8ieme venue à venise que je suis tombée sur ton blog. Merci pour ton partage. Amandine

  33. parcourant Venise depuis 17 ans je peux me retrouver dans toutes les catégories et je suis depuis toujours un « flaneur-rêveur »
    bravo pour cette collaboration avec Hachette
    les guides c’est bien mais pour apprécier Venise il faut aller au delà et rencontrer les vénitiens et prendre son temps ….. c’est comme ça que les portes s’ouvrent

  34. Bonjour Lucie !
    Je suis ton compte IG avec grand plaisir et j’aime beaucoup tes précieux conseils ! Je me situe dans les gourmands gourmets amateurs de nourriture et vins italiens !!! J’adore aussi déambuler au hasard de ses jolies rues… Merci et continue!!!

  35. Bonjour Lucie, je me suis retrouvée dans beaucoup de catégories: les marcheurs, les instagrameurs, les fauchés, les enfants (pourquoi pas? La visite des anciennes prisons du Palais des Doges est top pour les enfants), mais je suis surtout dans la nouvelle catégorie d’une italienne qui découvre Venise par l' »occhio » d’une française! Comme tu le sais, je suis fan tout de ce que tu fais et beaucoup de personnes qui apprennent l’italien avec moi t’adorent aussi 🙂 Brava e avanti cosi’!

  36. Pour ma part, je suis intéressée par : Venise pour les agoraphobes & Venise pour les enfants (les laisser jouer sur un campo tt en prenant l’apéro en terrasse me réjouit d’avance ^^^).
    Et je viens d’avoir une autre idée. Quid d’un Venise pour les expats ? (Avec plein de conseils pratiques du quotidien). Bonne soirée!

  37. Super article ! Je m’identifie a la catégorie Venise pour les étudiants et c’est vrai que ça fait plaisir année que j’entends dire que Venise est une ville pour tout le monde.

  38. Pour ma part, je suis de la catégorie Venise pour les marcheurs. Quand j’y suis allée en train à partir de Vérone, j’ai pris le Vaporetto jusqu’à la place St Marc et je me suis entrepris de faire tout le reste à pieds, retournant au bout de la journée à la gare à pieds. Bon, entre temps il y a eu une belle tempête et l’impression de voir quatre saisons en une journée, quinze ciels différents, mais c’était simplement magnifique. Je suis assez fan de la stratégie découvrons une ville en s’y perdant, surtout qu’à Venise il suffit de tourner à une ruelle pour se retrouver face à un canal ou bien à une mémé assez perplexe de vous voir devant sa maison. Des tours et des détours, pour éviter les afflux de touristes et chercher la beauté dans le détail 🙂

  39. Super article ! En ce qui me concerne je rentre totalement dans la catégorie des agoraphobes, alors les conseils pour éviter la foule sont très appréciés 😉

  40. Wouaaaah on se retrouve partout, je n’ai visité qu’une fois Venise, l’hiver dernier en partie grâce à ton blog ❤️. J’ajouterai Venise pour ceux qui aiment les mystères de la nuit. Cette belle cité nous transporte dans l’histoire, on se voit aux temps où l’électricité n’existait pas, froissement des tissus, silence et bruits de pas, la nuit vénitienne a quelque chose d’unique, d’intriguant et de sulfureux. Vive Venise !

  41. Christelle DI ROSA | 6 janvier 2018 at 22 h 01 min | Répondre

    Bonjour Lucie.Quelle originale présentation de Venise , j’adore!
    Je me retrouve dans Venise pour les marcheurs et dans Venise pour amateurs de bon vin et pour d’autres facettes…J’aime l’Italie pour sa cuisine et je serai bien tentée par une venise et ses saveurs…miam,miam,j’en ai l’eau à la bouche….tous les légumes font l’unanimité…sans oublier les glaces à l’italienne,les meileures au monde!bisous et merci pour toutes ces decouvertes.

  42. Je dirais que je suis « Venise pour les fans de chantier naval ». J’ai toujours été fascinée par les navires, alors si je peux voir tout ça de plus près je ne vais pas rater l’occasion!

  43. Bonjour Lucie, encore un super article sur ce blog que j’ai trouvé par hasard… et il fait bien les choses.
    Je vais prendre la catégorie marcheur après avoir longuement hésité avec l’architecture, même si dans la cité des doges marche et architecture vont de paire.
    Continue de nous vous faire voyager comme ça Lucie et merci !!!

  44. Je ne souhaite pas participer au concours, pour la simple et bonne raison que nous n’avons pas d’adresse pour le recevoir, mais je voulais te féliciter pour le guide ! J’ai adoré Venise, j’y suis allé il y a des années, mais j’y retournerai bien en couple cette fois 🙂
    Tim Articles récents…Voyagez sur une autre planète à San Pedro de AtacamaMy Profile

    • Merci Tim pour ton commentaire ! Tu peut toujours donner l’adresse d’une personne de ta famille si tu gagnes, mais effectivement je vois que vous êtes à l’autre bout du monde. D’ailleurs bravo pour votre blog, je ne suis pas une lectrice régulière mais j’y suis déjà passée et je le trouve très bien fait, joli et agréable à lire.
      Venise en amoureux, une destination toute trouvée 🙂
      L’occhio di Lucie Articles récents…Venise pour tous… et un concours !My Profile

  45. Félicitations Lucie !Je suis allée 2 fois à Venise avec mon amoureux (nous avons 40 ans de mariage). Je me sens concernée par plusieurs catégories, les amoureux de la nature, les musiciens,les romantiques, les fauchés, les buveurs de (bon) vin et s’envoyer en l’air. Tant de choses à découvrir encore. Merci de nous y aider. J’ai hâte de m’y rendre à nouveau. Tu es passionnée et passionnante.Belle année vénitienne !!!

  46. Moi, je me reconnais dans Venise pour les marcheurs et pour amateurs de bon vin mais aussi d’eau. Si je trouve tant de charme à Venise, c’est grâce à ses canaux, ses ponts, ses palais et aussi ses gondoliers. La catégorie Venise romantique me va aussi 🙂
    Bravo pour ton guide (que je veux bien gagner 🙂 ). Je te souhaite une belle année Italienne!

  47. Un agoraphobe qui se soigne et aime le bon vin, c’est possible ? 😉
    Si je gagne, je viendrais me le faire dédicacer ! 🙂
    Ciao Bella 🙂

  48. Ciao Lucie!
    Vraiment cool cet article avec toutes les catégories, j’ai bien rigolé pour certaines!
    Pour ma part je me retrouve particulièrement dans les catégories “Amoureux de nature”, “Chineurs”, “Amateurs de fritture (héhé)”, et amis des félins!
    Tu m’as donné envie d’y retourner pour aller voir la vue depuis le Campanile de San Giorgio! Ca a l’air trop beau!!
    En tout cas bravo pour la collaboration avec Hachette et merci pour le concours!! 🙂

  49. Tout d’abord MERCI pour cette belle initiative ! Nul doute que ce guide plaira, car truffé d’indices et de bons plans pour (re)découvrir Venise !
    Comme je vous l’ai déjà dit sur FB, je suis un Amoureux absolu de VENISE, et qui a besoin de « sentir » Venise 2 fois par an, et y retrouver Sérénité et Zenitude de la Vie, même dans cette ville bouillonnante parfois !
    La rubrique « Venise pour…les agoraphobes » me fait sourire et m’interpelle… Quand on me parle justement de la Venise bouillonnante, jamais endormie et envahie de monde, j’oppose mon discours en disant qu’il y a justement tant d’endroits à Venise pour se pauser, se reposer, trouver du silence, s’éloigner de la foule…et je n’hésite pas à proposer d’aller vers San Francesco Della Vigna (flâner et se perdre volontairement dans ce quartier encore vénitien, se pauser dans un des cloîtres ouverts) le quartier le long des remparts de l’Arsenale face à San Martino, prendre l’air de la mer le long de Fondamenta Nove, visiter les quartiers certes plus éloignés(et où les touristes vont moins) de San Pietro et Sant’Elena, et enfin se laisser berser par le chant des cigales à Giardini (parc) bien après Les jardins de la Biennales….
    Les quartiers plus touristiques sont bien plus accessibles et respirables tôt le matin, tout au moins avant 11h00…

  50. Ciao Lucie ! J ‘ai découvert ton blog il y a quelques temps déjà et cet article est l’occasion pour moi de te féliciter et te dire merci!
    Pleins de belles photos et d’infos sur une ville que j’adore : Venise 🙂
    Je tente ma chance pour le concours et croise les doigts en choisissant la catégorie : Venise pour les architectes !!
    Belle soirée …

  51. J’arrive trop tard, mais l’idée et l’article sont excellents! J’adore vraiment!!! Bon, je choisis quasiment tous les « Venise pour… cités », mais j’ajoute « Venise pour les nez en l’air! » et « Venise pour les chercheurs d’insolite! » 😉

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.