Souvenirs de l’Italie en train

Souvenirs de l’Italie en train

Pour écrire mon livre l’Italie en train, forcément, j’ai beaucoup voyagé. En fait, j’avais déjà commencé avant de savoir que j’écrirais un livre, puisque pratiquement tous les voyages que j’ai faits en Italie, c’était à bord d’un train régional. Sur instagram, ces derniers jours, j’ai partagé une série de souvenirs de ces voyages, que je vous repropose (en version enrichie) ici. Ce sont de tous petits textes, des fragments sans prétention, des invitations à la rêverie, qui commencent par un bonjour, et réveillent les souvenirs de voyage.

Si vous ne me suivez pas encore sur Instagram, vouis pouvez le faire par ici 🙂

Filer entre l’aube et la mer, en Calabre

Calabre en train

Buongiorno 🌅


Il était environ cinq heures du matin, quand j’ai sauté dans le premier train vers Reggio Calabria. Il n’y avait pratiquement pas de passagers, j’étais seule dans le wagon et à travers la fenêtre les kilomètres de plage se métamorphosaient petit à petit tandis que le soleil se levait. À quelques brasses à peine, de l’autre côté du détroit, c’était la Sicile : même si je n’avais pas prévu d’y aller – pas cette fois – savoir qu’elle était là, inaccessible, avec ses pierres noires, son volcan et ses pâtisseries sucrées, c’était encore plus beau.

Le lac d’Iseo dans la brume

Italie en train lac d'Iseo

Buongiorno ❄️


C’était un matin d’hiver, à Brescia, le souffle des voyageurs fumait sur le quai, face au petit train aux couleurs pop, presque trop brillantes pour une journée de soleil froid. Je suis montée me mettre au chaud, bien installée contre la fenêtre, j’ai attendu de voir le lac d’Iseo apparaître, derrière les brumes basses qui voilaient la campagne.
En gare d’Iseo, on soufflait encore sur ses doigts pour les réchauffer, mais quelques heures plus tard, j’étais au sommet d’une montagne, au milieu du lac, à pique-niquer au soleil, seule devant l’église avec un vieux chien endormi.

En gare de Sassari

Buongiorno 💛


Dans la gare de Sassari, en Sardaigne, il y a des lustres et un petit kiosque à journaux. Si on veut connaître les horaires du train pour Alghero, il faut les demander au buraliste, qui vend aussi la presse du jour, des cartes postales d’un bleu brillant comme les plages de rêve de la côte, et quelques revues porno à peine cachées derrière les magazines de déco.
Voilà, l’homme nous donne un petit bout de papier où figurent les horaires, on achète un magazine, les billets et il n’y a plus qu’à patienter dans cette salle des pas perdus aux murs jaunes.

Le nuit tombe en gare de Manarola

train de nuit italie

Buongiorno 🌊

Ou plutôt, buonasera, Manarola. J’étais à pied sur le sentier d’un village des Cinq Terres par une journée de janvier incroyablement douce, quand la gare et son quai illuminé me sont apparus comme une tâche de lumière face à la mer bleue qui s’éteignait peu à peu. La nuit gagnait la montagne, qui serait bientôt plongée dans le noir, l’horizon et le ciel à peine différenciés par le pâle reflet de la lune sur les flots.

Toute seule en Toscane

Dans le train entre Lucca et Pistoia
Dans le train entre Lucca et Pistoia

Buongiorno 🎒

C’était un été sous pression, de ceux où le quotidien et le travail refusent de ralentir alors qu’on ne voudrait qu’un peu de temps pour soi. Cinq jours arrachés au calendrier, un sac à dos plein de robes à fleurs et me voilà enfin toute seule dans un train, à regarder le paysage toscan dérouler ses collines. Finies, les notifications de mail non lues, pendant quelques jours, j’explore la Toscane, goûte une vie faite de rencontres, de villages superbes, d’églises somptueusement décorées, de pasta et de siestes dans le treno regionale.

Des rails aux rangées de vignes

Buongiorno 🍂


Il y avait encore de la brume ce matin là, quand je suis descendue du train à Butrio, petite ville frioulane. En grimpant vers son château, la campagne apparaissait peu à peu, avec ses couleurs d’automne qui rendent la vigne dorée. Sur le chemin de ronde, au pied des vieux remparts, j’ai rencontré le gérant du domaine et son chien en promenade. Très fier, il m’a montré sa locanda, installée dans les anciennes écuries, et sa terrasse bucolique. Au loin, dans la plaine, on pouvait voir le train tailler la campagne flamboyante.

Pluvieuse vallée

Buongiorno 🛤️


Je revenais de randonnée, j’avais de la boue sur les chaussures et les muscles fatigués, quand je suis montée dans ce train des Dolomites. Soudain, au sortir d’un tunnel, il s’est mis à pleuvoir : nous étions passés dans une autre vallée, plus froide et plantée de hauts sapins, une forêt compacte et sombre qui me donnait envie d’aller marcher, là, dans l’ombre et l’odeur des bois.

A peine une gare

Buongiorno ⛰️


Hone-Bard, c’est le genre de petite gare où ne descend qu’une poignée de voyageurs. À peine une salle d’attente, pas vraiment de guichet, encore moins de passage souterrain. En quelques secondes, tout le monde s’est dispersé, les uns vers Hône, les autres vers Bard. Au milieu, la gare, où je suis restée seule, pour prendre le temps de lever les yeux sur le fort, digne d’un château de contes de fées, sous lequel le train vient de passer sans qu’aucun passager ne s’en rende compte.

Les matins qui s’étirent

Buongiorno 😴


Il était déjà neuf heures passées mais mon voisin dormait encore d’un profond sommeil sur le doux siège de velours de ce train de la ÖBB. Nous étions bien en Italie, à peine au dessus de Vérone. Le train se glissait dans la vallée, entre les vignes : si on avait pu s’envoler, on aurait découvert l’immense Lac de Garde par delà les sommets. En bâillant sur mon siège, je profitais encore de ce matin qui s’étirait doucement.

La Madonna della Stazione

Buongiorno 💐

On avait quitté Paestum pour s’aventurer dans le Cilento, épais massif aux verts profonds même en été, même ici, au sud de Naples, dans cette région brûlante de canicule. Dans une maisonnette en verre, sur le quai d’Agropoli, la Madonna della stazione adorée et fleurie regardait passer les trains. Croyant ou non, on lui fait un clin d’œil avant de quitter la gare direction la plage en plein village, sous l’éperon rocheux où se niche le centre.

Une inspiration pour l’Italie en train

italie en train

Ces bouts de voyages minuscules, j’en aurais encore beaucoup à partager. Ce sont ces instants qui m’ont inspirée lors de l’écriture de mon livre l’Italie en train. Je n’ai pas toujours la photo parfaite pour les illustrer, mais ils m’ont nourris de page en page dans la rédaction des dix-huit itinéraires qui composent le livre.

D’ailleurs, sur instagram, vous avez été nombreux et nombreuses à partager vos propres souvenirs de l’Italie en train. Ces moments qui appartiennent au voyage tout en le précédant semblent gravés dans nos mémoires comme un doux moment où l’on est pas encore arrivé mais rêve déjà à ce qui nous attend sur le quai. J’ai adoré lire ces souvenirs d’enfance comme plus récents, alors je vous pose à nouveau la question ici : quels sont vos plus beaux souvenirs de voyage en train ?


6 thoughts on “Souvenirs de l’Italie en train”

  • Je te verrais bien contacter Philippe Gougler pour l’inciter à venir tourner un numéro de son émission “Des trains pas comme les autres”. Une mordue de trains et d’Italie comme toi ne pourrait que le passionner !

  • Buongiorno. Mon plus beau souvenir de Paris à Rome en train de nuit, en mars il y a bien 15 ans car ce train a eté supprimé . Au reveil, j aperçois un village qui flottait au dessus d un banc épais de brume. Magique. Vite j ai reussis à voir le nom sur le quai : Orvieto. Arrivée à Rome j ai proposé à mon amie Luisa d aller visiter cette ville. Nous y sommes allees par le train et j ai été éblouie par la beauté de cette ville perchèe. Une vision inaltérable. Quelle bonne idée ce livre que je vais m empresser de commander à mon libraire favori.

  • Bonjour, je deviens de plus en plus adepte du voyage en train pour découvrir un pays, une région. Planifiant un voyage en Italie et hésitant entre différentes villes, régions, je suis tombée sur votre livre par hasard, il y a une quinzaine de jours. Quel plaisir de le feuilleter et de déjà voyager dans sa tête. Quelle clarté, un parfait mélange de conseils pratiques et d’expériences partagées sans parler des photos et illustrations. Bref, finalement pour moi ce sera la Lombardie en rayonnant depuis Milan. Je n’aurai pas le temps de faire tout le programme mais vos conseils m’ont bien aidé à sélectionner mes lieux de visites. Merci! Et maintenant, il me reste à parcourir votre blog pour d’autres découvertes que j’espère aussi plaisante.

    • Merci Anne-Laure pour votre message qui me fait un grand plaisir ! Je suis ravie que le livre s’adapte à vos envies de voyage, c’est exactement ce que je souhaitais que les lecteurs et lectrices fassent à partir d’itinéraires qui sont conçus pour fonctionner tels quels ou pour, justement, être remodelés. Buon viaggio, alors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


You Might Also Like

Venise pour tous

Venise pour tous

Aujourd’hui, très cher lecteurs, très chères lectrices, j’ai plusieurs raisons d’être heureuse. 1 ) J’ai une bonne nouvelle. 2 ) Des petits cadeaux à vous faire gagner. 3 ) Et j’ai écrit un nouvel article […]

[TERMINE] Concours : 5 Guides Évasion Sicile à gagner !

[TERMINE] Concours : 5 Guides Évasion Sicile à gagner !

BONJOUR A TOUS JE SUIS SUPER CONTENTE PARCE QUE : Ça y est. Il est arrivé. Le facteur a sonné à la porte, et m’a confié le bébé : un beau paquet en direct des […]

N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche

N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche

Vous n’avez jamais entendu parler de cette région italienne et puis, franchement, les Marches, on a vu mieux comme nom. De toute façon, si vous allez en Italie vous préférez visiter Rome, la Toscane ou […]