Train en Italie : apps, horaires, gares, infos pratiques

Train en Italie : apps, horaires, gares, infos pratiques

En photo : la gare de Corniglia dans les Cinq Terres.

J’ai toujours voyagé en train en Italie. Depuis mon premier séjour, quand on se donnait rendez-vous dans un café à Termini pour décider au dernier moment d’où on irait pour la journée. À force, pour moi, c’est devenu naturel. Mais depuis que j’ai écrit mon livre l’Italie en train, je me rends compte que ce n’est pas le cas pour tout le monde. C’est logique, mais parfois l’habitude nous fait oublier que ce qui est facile pour nous est moins évident pour d’autres !

J’ai donc eu envie d’écrire cet article pour approfondir l’aspect pratique des voyages en train en Italie. Et vous donner toutes les astuces pour faciliter les vôtres !

Dans le livre, j’insiste surtout sur les itinéraires, ainsi que sur le réseau. Où peut-on aller ? En combien de temps ? À quel prix ? Vous avez suffisamment d’informations pour partir. Ce que je souhaite développer ici, ce sont les petites infos pratiques et les outils qui peuvent faciliter vos déplacements. Certaines de ces informations pratiques sont abordées dans le livre, je les approfondis simplement ici pour répondre à toutes vos éventuelles questions !

PRÉCISION : cet article n’est pas sponsorisé et je ne gagne pas d’argent grâce aux liens présents dans l’article. Le seul moyen de rémunérer mon travail, si vous le souhaitez, c’est d’acheter mon livre, sur lequel je touche des droits d’auteur 🙂

Par la fenêtre en Calabre

Se convaincre que voyager en train, ça n’est pas si difficile

Certains et certaines voient encore le voyage en train comme compliqué, et je peux comprendre pourquoi. Il suffit d’une galère ferroviaire pour marquer à vie les esprits et faire rimer train avec enfer. “Tu te souviens la fois ou on a eu deux heures de retard à cause d’un âne bloqué sur les voies ?” Notre esprit transforme cette expérience négative en repoussoir : plus jamais ça. ¨Pourtant, on a déjà pris une infinité de trains qui n’ont pas eu de retard, mais ça, on ne s’en rappelle pas.

Bref, le premier obstacle est dans votre tête. D’ailleurs, depuis combien de temps n’avez vous pas utilisé le train ? J’ai observé que les critiques les plus virulentes venaient souvent de ceux qui n’empruntaient que très rarement le train.

Comme si en voiture, on ne subissait pas bouchons, amendes, GPS qui nous envoie droit dans un cul de sac ou un bouchon… sans parler du risque d’accident, du prix de l’essence et des parkings.

Le train en Italie avec des enfants, galère ou bonne idée ?

Vous savez déjà ce que je vais vous répondre… bonne idée bien sûr ! En Italie, les enfants sont rois. Essayez de monter dans un train (ou n’importe quel lieu public) avec une poussette et vous verrez ! Les enfants abattent les barrières entre les gens. Tout le monde parle aux bébés, aux gosses et aux femmes enceintes. Alice Cheron, française habitant en Toscane, le raconte dans une de ses hilarantes vidéos sur la maternité (à voir par ici !).

Chaque parent saura ensuite adapter l’itinéraire de son voyage à l’autonomie de ses enfants et à son envie d’un voyage plutôt sportif, ou plutôt détente…

Le petit bar d’une gare en Ombrie (j’ai oublié laquelle)

Par exemple, dans mon livre L’Italie en train, je donne plusieurs possibilités de voyage non-itinérants, notamment le voyage dans le Lazio ou à Turin. Chaque soir, on rentre dormir en ville. L’Ombrie s’adapte très bien aux familles également : même si j’ai conçu l’itinéraire comme itinérant, vous pouvez très bien vous poser à Perugia (Pérouse) ou sur les bords du lac Trasimeno, et faire des allers-retour, car rien n’est très loin.

Fauteuil roulant, invalidité, comment ça se passe ?

Les situations d’invalidité sont très différentes selon les personnes donc je ne vais pas faire l’apologie inconditionnelle du train cette fois. Vous êtes mieux placés que quiconque pour savoir si ce type de voyage est fait pour vous et votre invalidité, quelle qu’elle soit. Je vais plutôt partager ici les outils que je connais pour s’informer sur l’accessibilité en gare en Italie.

Si vous avez besoin d’aide pour accéder au train, il faut contacter les services de la RFI (Réseau Ferré Italien). Les “salles bleues” sont présentes dans 14 grandes gares pour accueillir les personnes et leur fournir des informations ou une aide concrète à l’accès au train ou transport du bagage. En plus, le service peut être activé dans d’autres gares même si elles n’ont pas de salle bleue.

Pour connaître les services disponibles en gare, vous pouvez chercher sur cette carte la station qui vous intéresse et obtenir ses caractéristiques en matière d’accessibilité.

Une gare en Calabre avec marquage au sol

Les bénéficiaires peuvent être : non-voyants ou mal-entendants, en fauteuil roulant, atteints de problèmes aux articulations, des personnes âgées, des femmes enceintes ou des personnes avec un handicap cognitif.

A savoir : PRM (Persone a Ridota Mobilità) désigne en italien les Personnes à Mobilité Réduite.

Pour réserver ce service, vous pouvez téléphoner, envoyer un mail ou réserver à travers l’application SalaBlu+, 24 heures à l’avance minimum.

S’orienter dans les gares

620 gares italiennes sont actuellement concernées par un projet d’accessibilité visant à les rendre accessibles aux personnes non-voyantes. Vous trouverez donc un plan de la gare en braye, des marquages au sol, des ascenseurs ou rampes d’accès… Dans certains trains, on trouve un plan des toilettes en braye situé sur la porte pour s’orienter avant d’y entrer.

Acheter ses billets

C’est la question N°1 qu’on se pose avant un voyage en train. Où, quand et comment acheter ses billets ? Procédons dans l’ordre.

Où acheter ses billets ?

  • Sur Internet, via le site de Trenitalia (grande vitesse et régionaux) ou de Italo (grande vitesse uniquement), les deux principales compagnies italiennes ;
  • En boutique : Trenitalia, qui opère désormais également en France entre Paris et Lyon, dispose de billetteries à la gare de Lyon Part-Dieu et à Paris Gare de Lyon ;
  • Sur l’Application (on en parle en détail au chapitre suivant).

Combien de temps en avance faut il acheter ses billets ?

  • La vente des billets ouvre 6 mois en avance ;
  • Pour les régionaux, le tarif est fixe, pas besoin de réserver à l’avance ;
  • Pour les trains à grande vitesse, que ce soit avec Trenitalia ou Italo, le plus tôt sera le mieux pour bénéficier d’un tarif intéressant. Exemple :

Sur cette capture d’écran vous pouvez voir les différents tarifs selon le type d’offre et les niveaux de confort disponibles. En cliquant sur le “i” vous pourrez lire les conditions. Young et senior sont réservés à certaines classes d’âge (même sans carte).

Comment trouver le bon tarif ?

italie en train site trenitalia

Certains tarifs ne sont pas affichés dans le tableau, il faut donc cliquer sur “Voir d’autres offres” et sélectionner dans le menu déroulant le tarif qui correspond. Par exemple, les couples d’amis ou d’amoureux obtiennent 50% de réduction avec l’offre “Me & You”. Les enfants accompagnés de moins de 15 ne paient pas en choisissant “Bimbi Gratis”.

Il existe énormément de tarifs, comme par exemple A/R weekend, qui vous offre une réduction si vous faites l’aller-retour entre deux villes pour le weekend. Pour s’y retrouver, vous pouvez consulter la page “offres du menu déroulant sur le site.

A savoir : cet été, vous pouvez voyager de façon illimitée sur les trains régionaux pendant 3 ou 5 jours à partir de 29€ avec l’offre Italia in Tour de Trenitalia

C’est par ici les infos

A noter : vous pouvez adhérer au programme de fidélité carta freccia, dont l’intérêt est limité pour un voyageur ponctuel, mais qui donne accès à 50 % de réduction pour les moins de 30 ans. Lors de l’inscription, il vous sera demandé de présenter un “codice fiscale” ou code fiscal, et d’avoir une adresse en Italie pour l’envoi de la carte.

J’ai acheté mes billets, faut-il les imprimer ?

Si vous avez acheté via l’app Trenitalia, on s’en reparle juste en dessous. Dans tous les cas, à peine votre achat confirmé, vous allez recevoir un mail de Trenitalia avec toutes les informations : numéro du train, heure de départ, d’arrivée, billet en PDF, correspondances si c’est le cas… Très très pratique. Vous m’entendez la SNCF ? Allez, juste pour polémiquer un peu, le mail de confirmation d’achat de la SNCF ne contient… rien d’autre que l’heure de départ, des liens vers le site et de la pub pour des locations de voitures. Une perte de temps.

Pas besoin d’imprimer votre billet, donc, à moins que ça vous rassure en cas de panne de batterie. Tiens, à propos de batterie, il y a souvent des prises dans les trains régionaux. Le matériel roulant étant différent d’une région à l’autre, c’est assez irrégulier. En Émilie-Romagne, en Vénétie par exemple, vous devriez toujours en trouver, je ne garantis pas la même chose en Lombardie ou en Calabre.

Voyager en train en Italie gare de Brescia
Gare de Brescia (sans rire ?)

L’app de Trenitalia, ma meilleure amie

Ne me demandez pas pourquoi j’ai la chanson de Lorie dans la tête quand je pense à elle. J’adore l’application de Trenitalia, elle est pratique, bien faite, disponible en français et pleine de fonctionnalités utiles.

Par quoi commencer ? Déjà, l’application me permet d’acheter mes billets rapidement (j’ai enregistré ma carte bancaire pour plus de rapidité ✨) et de sélectionner mes gares préférées pour les trouver plus rapidement. Pour moi qui vais à Venise une à trois fois par mois, c’est très pratique.

Dans certaines régions, le nombre de places restant à bord des trains régionaux est indiqué sur l’application. J’ai pris ce billet à la dernière minute, il restait plus de 1000 places.

Ensuite, pas besoin d’imprimer les billets, qui sont stockés dans l’application. Il suffit d’avoir de la batterie au moment du contrôle. Pas besoin de fouiller dans ses mails, même si une confirmation d’achat arrive dans votre boîte.

Mais passons à mon outil préféré : ✨ statut du train ✨

Cette fonctionnalité permet, grâce au numéro d’un train, de savoir à tout moment où il est, s’il a du retard (ou de l’avance, oui, ça arrive), à quel quai il arrive, son heure d’entrée en gare et son heure de départ effective. Tellement pratique pour les correspondances sportives ! Quand on a que 10min pour changer, savoir à l’avance le quai d’arrivée de son train et celui de départ du suivant, ça change la vie.

D’autres questions ?

Cet article vous a plu, mais vous avez d’autres questions ? Ecrivez-moi un mot, ou un commentaire, j’essaie de répondre au mieux à vos doutes. Même si, je précise, je ne suis pas une agence de voyage et j’ai un travail donc ne soyez pas trop exigeants, et cherchez bien par vous même avant hein 😉 je précise parce que j’ai parfois des questions… auxquelles google répondrait mieux que moi disons !

italie en train
Mon livre L’Italie en train 🙂

Alors, vous allez où cet été ? 🙂

4 thoughts on “Train en Italie : apps, horaires, gares, infos pratiques”

  • Bonjour Lucie, Merci beaucoup pour ce nouvel article rempli d’infos pratiques pour les réfractaires. Je voyage en Italie le plus souvent en train et j’en suis très satisfaite. Par contre, je suis allée en avril dans les Cinque Terre, après lecture de votre guide très intéressant. Mais les tarifs entre les gares des 5 villages est passé à 5 euros pour chaque trajet, sauf à prendre le pass dont les conditions d’utilisation sont très ambigues… sans parler des éboulements qui bloquent parfois les sentiers cotiers et en interdisent l’accès.

    • Merci pour votre commentaire ! En effet, le prix des billets a augmenté après la parution du livre, et pas qu’un peu ! Les éboulements bloquent certains sentiers c’est vrai, mais en revanche je trouve qu’il y en a suffisamment pour trouver des randos à faire même si notre premier plan tombe à l’eau 🙂

  • Bonjour Lucie,
    E grazie mille per tutte queste ottime informazioni.
    Je dois – enfin ! – pouvoir voyager en Italie en octobre, et compte commencer par rester dans une partie du pays, région de Sienne et Ombrie, une partie des Marches et conclusion possible à Rome. Le parcours s’élaborera probablement au fur et à mesure. Je ne souhaite pas utiliser de voiture, mais peut-être le train ne donne-t-il pas accès à toutes les petites villes et faut-il recourir aux bus. Avez-vous par hasard un équivalent à votre article sur les voyages en bus ?
    Distinti Saluti

    Plumauzille Jean-Marc Articles récents…Les « Cabanes » au salon de Vouvant (85)My Profile

  • Bonjour Lucie,
    Un grand merci pour votre livre même si je prends rarement le train en France et en Italie !
    Les quelques fois où cela m’est arrivée, j’ en ai gardé que des bons souvenirs ..et surtout l’arrivée en gare de Venise, c’est grandiose.
    Votre livre circule dans la famille et à bientôt sur votre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


You Might Also Like

Venise pour tous

Venise pour tous

Aujourd’hui, très cher lecteurs, très chères lectrices, j’ai plusieurs raisons d’être heureuse. 1 ) J’ai une bonne nouvelle. 2 ) Des petits cadeaux à vous faire gagner. 3 ) Et j’ai écrit un nouvel article […]

[TERMINE] Concours : 5 Guides Évasion Sicile à gagner !

[TERMINE] Concours : 5 Guides Évasion Sicile à gagner !

BONJOUR A TOUS JE SUIS SUPER CONTENTE PARCE QUE : Ça y est. Il est arrivé. Le facteur a sonné à la porte, et m’a confié le bébé : un beau paquet en direct des […]

N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche

N’allez pas dans les Marches, c’est vraiment trop moche

Vous n’avez jamais entendu parler de cette région italienne et puis, franchement, les Marches, on a vu mieux comme nom. De toute façon, si vous allez en Italie vous préférez visiter Rome, la Toscane ou […]